Cinq policiers blessés à Molenbeek: Karim aurait agi à cause d’un gros chagrin de cœur

Cinq policiers blessés à Molenbeek: Karim aurait agi à cause d’un gros chagrin de cœur
Ph. Twitter

.Cinq policiers ont été blessés lundi vers 10h00, à la suite d’un contrôle d’un véhicule mal stationné sur la chaussée de Gand à Molenbeek-Saint-Jean. Trois policiers ont été transportés à l’hôpital avec des blessures graves. Ils ont pu rentrer chez eux quelques heures plus tard. Deux autres policiers ont été légèrement blessés. Tous sont actuellement en incapacité de travail.

« La policière est tombée la tête la première sur la bordure du trottoir. Elle a perdu connaissance et convulsé sur place. Elle souffre d’une commotion cérébrale. Le motard a été blessé aux ligaments du genou. Le binôme de la policière a quant à lui été blessé à la main », a détaillé une source policière.

Un gros chagrin de cœur

Lors du contrôle, les policiers ont constaté que les documents du véhicule n’étaient pas en règle. Le conducteur a refusé de coopérer et un policier a appelé des renforts. « Quand les autres patrouilles sont arrivées, le conducteur était très agressif », a commenté lundi le parquet de Bruxelles. « Il a donné plusieurs coups de pied aux policiers et a pris la fuite ». La brigade anti-agression a finalement pu intercepter le conducteur un peu plus loin sur la chaussée de Gand et celui-ci a été mis à disposition du parquet de Bruxelles.

Selon les informations de Sudinfo, l’individu se prénomme Karim et était déjà défavorablement connu de nos autorités. Originaire des Pays-Bas, il vit chez sa maman depuis des années à Molenbeek. Il a pratiqué le MMA (Mixed Martial Arts) et exercerait aujourd’hui la profession de camionneur. Il justifierait son déchaînement de violence à l’encontre de la police par une histoire qui a trait à un gros chagrin de cœur ! Ceux qui le connaissent le décrivent comme un « gentil garçon » qui « n’a plus fait de bêtise depuis longtemps déjà » !

Il risque désormais entre plusieurs mois et plusieurs années de prison.