Cet été, les discothèques bruxelloises se réinventent et misent sur leurs terrasses

Cet été, les discothèques bruxelloises se réinventent et misent sur leurs terrasses
Ph. Fuse

Le Fuse ouvre sa terrasse à ciel ouvert

Pour la deuxième année consécutive, la discothèque bruxelloise Fuse va ouvrir une terrasse à ciel ouvert sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles. L’endroit va ouvrir ce vendredi 2 juillet avec une capacité limitée à 500 personnes par jour. En 2020, pas moins de 15.000 visiteurs sont venus au Plein Air by Fuse à Tour & Taxis. Cette année, il y a quelques différences dans l’organisation. La première édition fonctionnait avec des plages horaires, ce qui n’est plus le cas pour cette deuxième édition. Toute personne qui achète un billet peut se joindre à la fête toute la journée. La terrasse du Brussels techno club est ouverte tous les vendredis, samedis et dimanches de 16h à minuit. Cinq cents billets sont disponibles par jour. Les premiers noms du week-end d’ouverture sont d’ores et déjà connus. Il s’agit notamment de Nico Morano, Shifted ou Identified Patient. De nombreux DJ locaux et internationaux suivront les week-ends suivants, mais ils seront annoncés semaine après semaine.

Les prix varient en fonction de la journée, de la programmation et du nombre de personnes dans votre groupe. Si vous venez à deux, comptez une trentaine d’euros (mais faites vite car ces tables-là partent comme des petits pains !). Comptez environ 60 € pour un accès pour quatre personnes et environ 90 € et 120 € pour des groupes de respectivement six et huit personnes.

Plus d’infos sur fuse.be/pleinair et sur la page Facebook @fusebrussels

Le Scorpio, une immense terrasse éphémère et couverte sur le toit du Basilix

À l’arrêt depuis plus d’un an, le Bloody Louis et le Dyoukes, deux boîtes de nuit bruxelloises emblématiques, ont pris les devants pour accueillir le public en plein air. Les deux clubs se sont associés pour lancer le Scorpio. Il s’agit d’une immense terrasse couverte de 700 m², installée sur le toit du Basilix. Accessible depuis ce 24 juin, du mercredi au dimanche, de 18h à 23h30, cet espace peut accueillir 400 personnes.

La décoration a fait l’objet d’une attention particulière. C’est Romain Garcin qui s’en est chargé. Il a notamment choisi de reprendre les couleurs chaudes du coucher du soleil. Parallèlement, l’artiste Benny De Smet a spécialement créé pour l’occasion une gigantesque sculpture de scorpion en métal. Une œuvre de deux mètres de haut que les visiteurs ne peuvent pas manquer !

Ph. Scorpio

« Nous étions à la recherche d’un endroit vierge. Notre choix s’est porté sur le rooftop du Basilix dans la mesure où l’endroit, à la frontière entre Bruxelles et la Flandre, présente de nombreux atouts : un accès direct à l’autoroute, un parking illimité et une situation qui limite considérablement les nuisances auprès du voisinage. Les bourgmestres de Ganshoren et Berchem-Sainte-Agathe n’ont d’ailleurs pas manqué de soutenir le projet, conscients qu’il était important pour eux de participer à la relance du secteur de la nuit, l’un des plus durement impactés par la crise sanitaire », confie Jon Taylor, cocréateur du Scorpio et directeur artistique du Bloody Louis. « Nous allons relancer toutes les soirées qui ont fait le succès de nos deux établissements : les soirées afro et latino pour le Dyoukes, les plus belles signatures de la musique électro pour le Bloody Louis », ajoute Berthold Nsumbu, cocréateur du Scorpio et directeur artistique du Dyoukes.

Plus d’infos sur les comptes @Scorpiotheterrace sur Facebook et Instagram