Bruxelles reste au rouge sur la carte des voyages

Bruxelles reste au rouge sur la carte des voyages
Belga / B. Fahy

L’ECDC publie chaque jeudi une carte européenne basée sur le nombre d’infections et le pourcentage de tests positifs au cours des quatorze derniers jours. Elle propose quatre couleurs : vert, orange, rouge et rouge foncé.

Un pays ou une région se colore de rouge si l’incidence sur 14 jours, le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, oscille entre 75 et 200, et si le taux de positivité est supérieur à 4 %. La couleur rouge s’impose aussi lorsque l’incidence est comprise entre 200 et 500, quel que soit le taux de positivité.

À Bruxelles, l’incidence est actuellement de 370 infections pour 100.000 habitants.

Le rouge s’étend en Europe

Le sud de l’Europe continue par ailleurs de s’assombrir. La France, à l’exception de la région Centre-Val de Loire, est entièrement rouge. L’Occitanie et la Provence-Alpes-Côte d’Azur virent même au rouge foncé.

L’Espagne reste presque entièrement rouge foncé, tout comme la côte méditerranéenne. En Italie, la Sardaigne, la Sicile, la Toscane et les Marches restent également en rouge, alors que les Pouilles et la Vallée d’Aoste passent du vert à l’orange. L’île grecque de Crète reste par ailleurs en rouge foncé, tandis que les autres régions passent largement au rouge.

Le rouge recouvre aussi désormais le nord de la Suède (le reste du pays est orange), l’Islande, l’Irlande, le nord du Danemark et les Pays-Bas.

Les personnes qui reviennent d’une zone rouge au sein de l’Union européenne et qui n’ont pas de certificat de vaccination, de certificat de rétablissement ou de test PCR négatif récent doivent se faire tester à leur retour. Tous les voyageurs en provenance d’une zone rouge en dehors de l’UE doivent également se faire tester, même s’ils disposent d’un certificat de vaccination.