Bruxelles poursuit ses efforts pour faciliter la vaccination en vue de la rentrée

Bruxelles poursuit ses efforts pour faciliter la vaccination en vue de la rentrée

La campagne de sensibilisation de la rentrée visera les jeunes, via des affiches et des invitations envoyées aux parents. « Si on ne se vaccine pas, je suis convaincue qu’en octobre on va de nouveau devoir fermer la moitié des classes », met en garde Inge Neven. « Des écoles pourront prendre rendez-vous dans un centre, une antenne, un bus, organiser la vaccination au sein des établissements… Cela se prépare petit à petit ». Les personnes immunodéprimées pourront avoir une troisième dose de vaccin à partir du 12 septembre.

Les 4 centres de vaccination sont accessibles avec ou sans rendez-vous, de même que les vacci-bus et les antennes locales de Molenbeek-Saint-Jean et Saint-Josse-ten-Noode. Trois autres vont s’ouvrir prochainement à Evere, Etterbeek et Saint-Gilles. La vaccination a commencé lundi dans des grands magasins et commencera dans deux pharmacies dans quelques jours.

Plus d’infections dans toutes les catégories d’âge

Les nouvelles infections cette dernière semaine sont plus nombreuses dans la catégorie d’âge des 10-19 ans (près de 600), suivent les 30-39 avec près de 550, les 20-29 (environ 500) et les 40-49 (plus de 400). L’augmentation est aussi notable pour la catégorie des 0-9 ans qui atteint quelque 200 infections. Il y a aujourd’hui environ 2 personnes sur 1.000 pleinement vaccinées qui sont testées positives.

Inge Neven observe par ailleurs un déplacement vers le haut dans les âges. « Même dans la catégorie de 50-59, on commence à trouver de plus en plus de cas positifs (250 environ). Les cas positifs détectés restent très liés, comme les semaines précédentes, aux retours de voyage, mais également au virus qui circule de plus en plus dans la région. (…) Le taux de positivité – nombre de cas positifs par 100 personnes testées – augmente également pour les personnes entre 60 et 79 ans et c’est quelque chose que l’on ne voit pas dans les autres régions. On a 80 % des plus de 60 ans vaccinés, mais on doit encore continuer les efforts dans ces catégories d’âges. (…) Comme en Flandre et en Wallonie, on voit que les 10-19 ans et 0-9 ans ont un taux de positivité qui augmente ». Pour les 10-19 ans, elle note que ces jeunes ont beaucoup de contacts, sont en ce moment plus largement testés et reviennent aussi de camps d’été.

L’incidence atteint 541 cas positifs par 100.000 habitants sur 14 jours, contre 504 la semaine précédente. Le taux de positivité est de 7,5 % (contre 6,9 % la semaine passée), avec un nombre de tests (environ 7.000 par jour) en diminution, en raison notamment de la baisse des tests de pré-voyages à l’approche de la rentrée.

Le taux de reproduction du virus reste encore au-dessus de 1 (1,06) en région bruxelloise, signe que le virus se propage étant donné qu’une personne infectée en contamine en moyenne plus d’une autre.

Les hospitalisations en soins intensifs ont un peu augmenté, mais se stabilisent ces derniers jours. Les décès restent stables, avec un décès par jour environ.

Objectif : 16.000 premières doses par semaine

Avec 62 % des adultes bruxellois pleinement vaccinés, le défi reste d’atteindre les moins de 45 ans (15 % des 12-17 ans pleinement vaccinés, 37 % des 18-24 ans, 50 % des 25-34 ans et 58 % des 35-44 ans). Signe positif, la plus forte progression des vaccinations, même si encore faible, est enregistrée dans ces catégories d’âge. La COCOM appelle les Bruxellois à enregistrer les vaccins faits à l’étranger.

Il y a environ 1,325 million de personnes qui ont été vaccinées dans la région (dont plus de 718.000 premières doses). Environ 14 % des vaccins faits dans la région étaient pour des non-Bruxellois.

Pour viser les 65 % de vaccinés, sur l’ensemble de la population fin octobre (au moins une dose), l’objectif de 16.000 premières doses par semaine pourrait être atteint dans deux semaines. La semaine passée, 10.500 premières doses ont été injectées, contre 8.000 la semaine précédente.

Le centre de tests et de vaccination de Schaerbeek a fermé ce week-end, en raison de la reprise des activités scolaires, mais le centre de Saint-Josse-ten-Noode a ouvert le 23 août (capacité de 500 tests par jour). Il y a de plus deux centres de prélèvements liés à des laboratoires Synlab qui vont s’ouvrir à partir de mercredi à Koekelberg et à Woluwe-Saint-Pierre. La Région disposera ainsi d’une capacité de 13.500 tests par jour. Les tests sont gratuits jusqu’au 15 septembre pour les Bruxellois à risque.