Bruxelles : Bientôt un visage plus vert pour la place Flagey

Bruxelles : Bientôt un visage plus vert pour la place Flagey

Lieu de rencontre privilégié des Bruxellois qui souhaitent passer un agréable moment, la place Flagey, ainsi que sa voisine la place Sainte-Croix, vont prochainement changer de look. Les bureaux Kollektif Landscape (Gand), Fallow (Bruxelles) et Ecorce (Liège) ont en effet été désignés par la Région bruxelloise et la commune d’Ixelles pour verduriser les deux places situées à deux pas des étangs ixellois. Le but est de « déminéraliser » les places afin de remplacer la pierre et le béton par un maximum de végétation et d’arbres. Plusieurs esquisses publiées par les bureaux d’architectes confirment cette ambition. À la fin des travaux, une centaine d’arbres devraient se trouver sur les deux places, soit une soixantaine de plus qu’actuellement. Certaines infrastructures déjà présentes, comme les bancs ou les fontaines, devraient, elles, être préservées. Les bureaux espèrent que la nouvelle végétation rendra ces espaces plus agréables, grâce à de l’ombre en été notamment. Ce nouvel aménagement tient également en compte des activités existantes, comme le marché ou le cirque, qui pourront continuer à se dérouler sur place. Il s’agit là d’une demande expresse de la commune et de la Région.

Des travaux 15 ans après

En 2008, la place Flagey avait déjà connu un coup de lifting après des travaux qui avaient duré six ans. Un bassin d’orage et un parking souterrain avaient alors été créés. Heureusement, les autorités avaient pensé à l’époque à laisser une couche de terre d’1,5 mètre sous la place pour permettre d’éventuels travaux comme ceux prévus en 2023. « Il ne s’agit pas de remettre en cause cet aménagement ou de réaliser de grands travaux. Nous souhaitons travailler de manière innovante via des interventions intelligentes, rapides et sans travaux majeurs. Cela s’inscrit dans le projet paysager d’origine », assure à Bruzz Yves Rouyet (Ecolo), l’échevin ixellois en charge de la Mobilité et de l’Urbanisme.

D’après les informations du Soir, un processus participatif est également prévu pour les travaux. « Différents partenaires situés autour de Flagey seront consultés en vue de finaliser le permis d’urbanisme à la fin de cette année, ce qui nous laisse le temps de discuter avec tous les interlocuteurs du plan que nous avons élaboré en vue de l’affiner et de l’améliorer », indique au journal Björn Bracke, du Kollektif Landscape.

Le projet de verdir Bruxelles

À côté de cet aménagement urbanistique, la mobilité du quartier va également être revue dans un futur proche. Dans le cadre du « contrat local de mobilité », deux plans de mobilité ont déjà été étudiés. Un troisième scénario est également en préparation. Interrogé par la DH, Yves Rouyet a indiqué que le plan de verdurisation avait été élaboré pour ne pas marcher sur les plates-bandes du plan mobilité.

Que ce soit du côté de la Région ou de la commune, on se réjouit en tout cas de ces travaux. « Nous allons verduriser pour que Bruxelles soit moins émettrice de CO2 et plus résiliente aux inondations et vagues de chaleur. Mais surtout, parce que les arbres, cela rend heureux », a commenté la ministre bruxelloise des Travaux publics, Elke Van den Brandt (Groen), au moment de l’annonce des travaux. Même son de cloche du côté du bourgmestre ixellois Christos Doulkeridis (Ecolo). « La déminéralisation de l’espace public est un enjeu majeur, notamment climatique. Flagey, en tant que plus grande place d’Ixelles, doit évidemment participer à l’effort de verdurisation », conclut-il pour Le Soir.

Le chantier devrait débuter en 2023 et pourrait se terminer la même année. Le budget prévu ne devrait pas dépasser le million d’euros.

L’exemple de la place Fernand Cocq en 2019

Ces deux places ixelloises ne seront pas les premières à faire la part belle à la verdure. En 2019, la commune avait inauguré la nouvelle place Fernand Cocq. Plus ouverte que par le passé, la place bénéficie désormais d’un important espace vert central. Elle a été conçue comme un lieu de rassemblement avec des bancs disposés pour profiter de l'espace créé. Des arbres à hautes tiges avaient été plantés à la place des ceux existants.

Place Fernand Cocq / Belga