Votre employeur devra prendre des mesures s’il fait trop froid au bureau: les voici!

Votre employeur devra prendre des mesures s’il fait trop froid au bureau: les voici!
Ph. Unsplash

Avec les étés que nous avons connus ces dernières années, nous avons désormais l’habitude. Lorsque c’est la canicule et que le mercure dépasse les 30ºC, votre employeur est tenu par la loi de mettre en place une série de mesures en mettant par exemple à disposition des employés des ventilateurs et des boissons fraîches.

Mais cet hiver, et même déjà dès cet automne, c’est un autre cas de figure qui va se présenter. Pour faire face à la crise énergétique, de nombreuses entreprises ont déjà annoncé qu’elles aillent baisser le thermostat. Mais là encore, les employeurs ne peuvent pas faire n’importe quoi et ils sont tenus de veiller au bien-être de leurs travailleurs.

Chauffages mobiles et boissons chaudes gratuites

Ainsi pour les personnes qui travaillent dans un bureau, la température ne peut pas être plus basse que 18ºC. Si le thermostat affiche moins de 18ºC, l’employeur devra prendre des mesures. « Les mesures peuvent consister en des appareils de chauffage mobiles, des méthodes de travail alternatives, où l’exposition au froid est limitée au maximum, une adaptation des horaires, afin que les travailleurs soient exposés moins longtemps au froid, des vêtements chauds ou des boissons chaudes gratuites », a expliqué à la DH le secrétariat social Groupe S.

Peut-il rendre le télétravail obligatoire ?

Face à l’explosion des coûts de l’énergie, la tentation pour certains employeurs de demander aux employés de travailler depuis la maison est parfois grande. Mais là encore, ils ne peuvent pas faire tout et n’importe quoi. Un employeur n’a pas le droit d’imposer le télétravail à ses employés. Tout comme, une entreprise ne peut pas décider de fermer ses bureaux durant un jour de la semaine en demandant à ses employés de télétravailler ce jour-là.