Voici les règles Covid toujours en vigueur chez nous

AFP
AFP - AFP

Pour Bart De Wever, le président de la N-VA, les règles pour limiter la propagation du coronavirus sont « inadéquates ». Ces mesures ont été mises à jour le 1er septembre, avec l’entrée en vigueur des dernières décisions prises lors du comité de concertation du 20 août. Le président des nationalistes flamands ne comprend par exemple pas les différences imposées aux boîtes de nuit, par rapport aux événements de masse, comme les concerts. Quelles sont les restrictions encore d’application sur le territoire ?

Depuis le 1er septembre, le gouvernement a enclenché la quatrième phase de son plan d’assouplissement pour la Wallonie et la Flandre. Ce relâchement n’a pas encore lieu à Bruxelles, en raison du taux trop faible de vaccination.

Levée de nombreuses restrictions en Wallonie et en Flandre

Si vous habitez en Flandre ou en Wallonie, il n’y a plus de restrictions pour inviter des gens chez soi. La bulle est totalement levée. Pour l’horeca, une grande partie des règles est supprimée. Plus de restrictions pour les heures d’ouverture, ni pour le nombre de personnes à table, ni pour le niveau sonore. Le service au bar et les places debout sont autorisés. Par contre, le port du masque reste obligatoire pendant vos déplacements dans l’établissement.

Pour les fêtes privées, comme les mariages, vous pourrez à nouveau danser. Pour l’exercice des cultes, les mariages civils, et les funérailles, les restrictions tombent également. Sauf le masque, qui comme pour l’horeca reste d’application.

Pour les événements, cela dépend du nombre de participants. Les règles sont relâchées pour les événements de moins de 200 spectateurs à l’intérieur et moins de 400 personnes à l’extérieur. Pour les plus grands événements, rassemblant plus de personnes, le covid safe ticket doit être utilisé. Il permet d’enlever le masque et de relâcher les distances de sécurité.

Les boîtes de nuit sont fermées jusqu’au 30 septembre. Leur réouverture est prévue le 1er octobre dans tout le pays, y compris à Bruxelles.

Le masque toujours présent

Le port du masque reste obligatoire à l’intérieur et dans les endroits où on ne sait pas respecter la distanciation sociale. Il n’est par contre plus obligatoire dans les espaces accessibles au public des entreprises, des collectivités publiques ou des associations, ainsi que dans le secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel pour les événements et fêtes privées rassemblant moins de 200 personnes à l’intérieur et 400 personnes à l’extérieur, sauf si la commune en décide autrement.

Dans les écoles en Wallonie, les membres du personnel (tous niveaux) et les élèves du secondaire doivent porter le masque dans les espaces intérieurs lorsqu’ils sont en mouvement. Les membres du personnel (tous niveaux) et les élèves du secondaire peuvent enlever leur masque quand ils sont installés pour le cours, pour une réunion ou lors des repas. Les élèves de maternel et de primaire, eux, ne doivent pas porter le masque.

Plus strict à Bruxelles

À Bruxelles, l’horeca et les magasins de nuit doivent toujours fermer à 1 heure du matin au plus tard. Le service au bar reste interdit.

Les cultes, les mariages civils et les funérailles sont toujours limités à 200 personnes maximum.

Les règles sont maintenues pour les événements rassemblant moins de 200 personnes en intérieur et 400 personnes à l’extérieur. Le port d’un masque buccal y est obligatoire, de même que le maintien d’une distanciation sociale et la fin de l’événement à 1h00. L’événement est soumis à autorisation de l’administration locale.

Le CST change la donne

Pour les événements rassemblant plus de monde (plus de 200 personnes en intérieur et plus de 400 personnes à l’extérieur), il y a deux cas de figure, en fonction de l’utilisation ou non du Covid Safe Ticket.

Sans Covid Safe Ticket, le port du masque est obligatoire et une distanciation sociale de minimum 1,5m doit être maintenue. La fin de l’événement doit avoir lieu au plus tard à 1h00. L’événement doit être autorisé par l’autorité locale.

Avec le Covid Safe Ticket, les obligations de port du masque et de respect de distanciation sociale ne sont pas obligatoires. La fin de l’événement est fixée à 1h00. L’autorisation de l’autorité locale est requise.

Les événements prévus pour plus de 3.000 participants ne sont possibles qu’avec le Covid Safe Ticket, jusqu’à 1h00. Ils sont soumis à un feu vert de l’autorité locale.

Dans les établissements du secondaire à Bruxelles, les membres du personnel (tous niveaux) et les élèves doivent porter le masque à l’intérieur en toutes circonstances.