Vers une pénurie de médicaments pour enfants?

Les stocks de médicaments pour enfants sont sous pression dans notre pays
Les stocks de médicaments pour enfants sont sous pression dans notre pays - Ph Belga

Les cas de grippes, de Covid et du virus respiratoire syncytial (VRS) ont mis sous pression les stocks de certains médicaments pour enfants. Mais pas de grosse inquiétude pour Nicolas Echement, porte-parole de l’association des pharmaciens (APB). Des indisponibilités, il y en a toute l’année en pharmacie. « Ce qui est plus sensible pour le moment, c’est que cela touche des produits pour les enfants, devenus difficiles à trouver », a-t-il expliqué à nos confrères de L’Avenir. Parmi ces produits devenus rares, on retrouve les médicaments pour la fièvre et la douleur dont le Paracétamol en sirop et l’Ibuprofène en sirop, ainsi qu’un antibiotique, l’Amoxicilline en sirop. C’est médicaments réservés aux enfants sont en pénurie chez nos voisins français.

Une pénurie partielle

Selon le porte-parole, cette pénurie n’est pas totale en Belgique et les pharmaciens sont encore en mesure de trouver des alternatives. « Certaines firmes sont en rupture, mais pas toutes ». Selon l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), cette pénurie ne touche pas le Paracétamol pour les adultes mais uniquement celui pour enfants et les solutions existent. « Les suppositoires peuvent se substituer au sirop. On peut donner de l’Ibuprofène à la place du Paracétamol dans 90 % des cas contre la fièvre ou la douleur… » selon le service presse de l’AFMPS.

Les stocks d’Amoxicilline, un antibiotique très prescrit, sont eux aussi sous tension mais pas encore de rupture de stock selon Ann Eeckhout, porte-parole de l’agence. « Il y a un retard de production pour l’Amoxicilline. Mais contrairement à la France, nous avons suffisamment de stock en Belgique. »

Un marché belge bien protégé

Nombreux médicaments disposent d’une autorisation de mise sur le marché européen, bien que les États appliquent des politiques différentes. « En Belgique, on a un réseau très vaste de pharmacies, et on ne peut se procurer les médicaments qu’en pharmacie et sur prescription médicale. Ce qui n’est pas le cas dans nos pays voisins. Notre marché est relativement bien protégé », explique Ann Eeckhout.

L’AFMPS surveille les pénuries et signale aux professionnels les alternatives disponibles. « Quand on arrive à un stade d’indisponibilité critique – ce qui n’est pas le cas ici – nos experts se réunissent pour émettre des recommandations aux médecins et pharmaciens », éclaire la porte-parole.

Des solutions en cas de pénurie

En cas de pénurie dans notre pays, les pharmacies disposant d’un laboratoire pourraient être amenées à produire elles-mêmes de l’Amoxicilline pédiatrique, comme c’est le cas actuellement chez nos voisins français. Pas d’inquiétude à avoir donc.

Retrouvez toute l’actu sur Metrotime.be