Variole du singe: la vaccination recommandée pour les personnes non immunisées contre la variole en Belgique

Variole du singe: la vaccination recommandée pour les personnes non immunisées contre la variole en Belgique
Ph. E. Parra

En raison du stock limité de vaccins antivarioliques en Belgique, le CSS ne recommande une vaccination que dans les cas absolument nécessaires, en premier lieu pour les personnes qui n’ont jamais reçu de vaccin antivariolique dans leur enfance. Il est également recommandé aux personnes ayant été exposées à une infection confirmée de variole du singe de se faire inoculer un sérum dans les quatre jours suivant l’exposition.

Il est par ailleurs préconisé aux personnes infectées ou ayant eu un contact à haut risque de se faire vacciner contre la variole si elles sont en contact étroit avec des enfants, des personnes immunodéprimées et des femmes enceintes ou allaitantes.

Dans le cas où des enfants, des personnes immunodéprimées, des femmes enceintes ou allaitantes ont, eux-mêmes, eu un contact à risque, il est recommandé de consulter un médecin. Celui-ci déterminera alors s’il est opportun de se faire vacciner.

En Belgique, 34 cas confirmés avaient été identifiés en date du 10 juin, dernier relevé de Sciensano : 17 en Flandre, 15 à Bruxelles et 2 en Wallonie, tous étant des hommes adultes (entre 20 et 51 ans).

L’UE achète des doses du vaccin

La Commission européenne a par ailleurs conclu mardi un contrat avec une société pharmaceutique danoise pour l’achat de vaccins contre la variole du singe (monkeypox) à destination des États membres de l’UE. Stella Kyriakides, la commissaire européenne à la Santé, avait annoncé mardi matin à son arrivée à une réunion des ministres européens de la Santé qu’elle signerait dans la journée un accord pour l’achat d’« environ 110.000 vaccins », qui seront distribués « aux États membres à partir de la fin de ce mois de juin ».

En milieu de journée, un porte-parole de la Commission européenne a précisé que cela concernait également, en plus des 27, la Norvège et l’Islande. L’achat, via la nouvelle autorité de réponse aux urgences sanitaires récemment créée au sein de la Commission européenne (l’HERA), porte sur 109.090 doses de vaccins Imvanex, développés par la société Bavarian Nordic.

Il s’agit de vaccins de troisième génération qui sont actuellement autorisés au niveau européen contre la variole (smallpox), pour usage chez les adultes uniquement. Mais le virus de la variole et celui de la variole du singe étant similaires, le produit devrait être efficace contre cette maladie qui a fait son apparition début mai en Europe, à partir du Royaume-Uni.