Une plateforme pour mettre en contact propriétaires de logement et sinistrés des intempéries

Une plateforme pour mettre en contact propriétaires de logement et sinistrés des intempéries
Belga

Cette plateforme (http://entraide.logement.wallonie.be) doit permettre d’offrir des possibilités de relogement aux familles sinistrées, via des critères clairs de demandes tels que la localisation, le type de logement ou encore le nombre de chambres… Pour les propriétaires solidaires, cela doit leur permettre d’éviter trop de démarches afin de pouvoir poster une annonce rapidement, indique le communiqué.

Parallèlement, l’Union Wallonne des Agences immobilières sociales, le Fonds du Logement des Familles nombreuses de Wallonie et la Wallonie lanceront dès la semaine prochaine, une campagne pour promouvoir la gestion par les agences immobilières sociales des biens de particuliers.

Cette campagne, intitulée « louezsolidaires », vise à inciter des propriétaires à mettre leur bien à disposition des agences immobilières sociales qui agissent comme intermédiaires entre les propriétaires bailleurs et les locataires en recherche d’un logement. Initialement prévue en septembre, cette initiative a été anticipée afin de répondre à la demande de relogement consécutive aux inondations.

« Cette plate-forme et cette campagne solidaires sont une étape. Il n’y aura pas de solution miracle. La seule solution, c’est la solidarité et la multiplicité des actions », assure le ministre Collignon, qui ajoute mettre tout en œuvre avec l’administration et les structures publiques en charge du logement pour reloger les citoyens qui en font la demande.

Afin de mobiliser le plus de logements possible, le gouvernement wallon a par ailleurs adopté un mécanisme d’aides qui seront octroyées par le Fonds du Logement des Familles nombreuses de Wallonie, sous formes de prêts à taux 0 et de subventions pour les propriétaires d’un bien nécessitant des travaux. L’objectif est de permettre de reloger un ménage rapidement. Le logement sera mis en gestion à une Agence immobilière sociale ou une Association de promotion du logement. La mise en gestion, habituellement de neuf ans, sera réduite à une durée de deux ans.