Une petite fille de 11 ans perd la vie dans une fusillade: voici ce qu’il s’est passé

Une petite fille de 11 ans perd la vie dans une fusillade: voici ce qu’il s’est passé
Belga image

Les tirs ont visé une porte de garage dans la Nieuwedreef, derrière laquelle se trouvait une pièce de vie aménagée en salon et cuisine.

L’enfant n’aurait pas été touché directement par les balles, mais aurait succombé à l’explosion d’un four à micro-ondes touché par un projectile. Deux autres personnes qui se trouvaient sur place ont également été blessées, mais leurs jours ne seraient pas en danger.

La rue a été fermée après l’incident. Le laboratoire judiciaire ainsi qu’un expert en balistique se sont rendus sur place pour procéder aux constatations d’usage.

Bart De Wever réagit

Une enquête judiciaire sera également ouverte afin d’établir si cet événement est lié au monde de la drogue, comme plusieurs autres attaques similaires contre des maisons à Anvers. C’est sûrement le cas, d’après le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever (N-VA).

Il s’agit néanmoins de la première fois que des victimes sont à déplorer. « Il est terriblement douloureux qu’une victime innocente tombe », a déclaré le bourgmestre lors de l’émission Terzake sur la VRT.

« La famille touchée est connue (…) Il y a eu des incidents auparavant. Il y a donc tout lieu de penser qu’il s’agit d’un règlement de comptes, une fois encore, dans le milieu. Une guerre de la drogue est en cours : des criminels attaquent les maisons d’autres criminels. Nous assistons à cela depuis des mois et ce que je craignais depuis longtemps est arrivé : il y a eu une victime innocente, un enfant », a ajouté M. De Wever.

Le monde politique sous le choc

Le monde politique anversois a réagi avec stupeur, lundi soir, à la mort de cette enfant de 11 ans. « Les enfants n’ont rien à voir avec une quelconque guerre de la drogue », a déclaré la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) sur Twitter. « Nous ferons tout notre possible pour attraper ces criminels sans pitié. »

« L’impensable s’est produit : une enfant de 11 ans tuée par balle dans la guerre que se livrent les trafiquants de drogue à Anvers », a quant à lui réagi l’Anversois Peter Mertens, secrétaire général du PTB/PVDA. « La lutte contre la violence liée à la drogue est une question complexe. Elle nécessite des ressources. Mais peut-être aussi une approche différente », a-t-il plaidé.

Ilse van Dienderen, cheffe de groupe Groen à Anvers, était sans mot en apprenant qu’une enfant avait été tuée dans le cadre de violences liées au milieu de la drogue, une information « qui frappe durement », a-t-elle écrit sur Twitter.

L’échevine d’Anvers en charge du Port, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire, Annick De Ridder (N-VA), a également parlé de « nouvelle terriblement triste ». « Je présente mes condoléances aux parents, à la famille et aux amis », a-t-elle déclaré. « Ma colère est dirigée vers le milieu corrompu qui a causé ce drame. »

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) a précisé que plusieurs autres enfants avaient été grièvement blessés. « La mafia de la drogue ne peut pas tomber plus bas que cela », a-t-il réagi. « La police et le parquet font tout ce qu’ils peuvent pour trouver et condamner les responsables. »

Un juge d’instruction désigné

Le parquet d’Anvers a réquisitionné un juge d’instruction pour enquêter sur l’affaire. Les faits sont actuellement qualifiés d’assassinat. Le juge d’instruction s’est rendu sur les lieux lundi soir, selon le parquet.

Retrouvez toute l’info sur Metrotime.be