Une maman met en garde contre le «syndrome du cheveu étrangleur», un danger encore trop peu connu

Une maman met en garde contre le «syndrome du cheveu étrangleur», un danger encore trop peu connu
Ph. Instagram

Olenka est la maman d’un bébé de trois mois prénommé Arthur. Le jeudi 27 mai dernier, elle a cru qu’on allait devoir amputer l’orteil de son enfant à cause d’un cheveu enroulé autour de ce dernier. Appelé le « syndrome du cheveu étrangleur », ce danger encore peu connu peut provoquer un œdème inflammatoire ou, dans le pire des cas, une nécrose. « Il s’agit donc d’un cheveu qui va venir s’enrouler autour d’un doigt, d’un orteil ou dans des rares cas autour du sexe de votre bébé qu’il va venir l’étrangler. Un cheveu qui généralement se place au niveau du pli de la phalange et qui, au fur et à mesure, va inexorablement s’enrouler », avertit la jeune maman.

Elle assure que son fils a eu beaucoup de chance car le cheveu a été découvert à temps et retiré par des professionnels de la santé. Cela a permis d’« éviter de lourdes complications comme une nécrose », détaille la maman qui incite à « vraiment vérifier les couches, tapis d’éveil, chaussettes, pyjama à pieds, draps ». « Un cheveu nous semble inoffensif mais il peut être très dangereux pour nos bébés », poursuit-elle. Avant de conclure. « Le souci avec ce syndrome c’est que l’on en entend trop peu parler car il a été mis en lumière qu’en 2016. Mais s’il vous plaît, partagez ce post et ma story a ce sujet, parlez-en aux jeunes parents et professionnels de la petite enfance autour de vous. Les accidents peuvent être évités ».