Une enquête révèle que les Belges ont soif de variété au lit

Une enquête révèle que les Belges ont soif de variété au lit

Février, le mois de l'amour, le moment idéal pour plonger sous la couette! Les Belges n'ont pas peur d'essayer de nouvelles choses, c'est ce qui ressort d'une enquête Babylon Loveshop menée par iVox, dans laquelle plus de la moitié des Belges sexuellement actifs (56% - 51% des femmes et 62% des hommes) confient qu'un manque de variation sous la couette nuit à leur vie sexuelle.

Et pour diversifier cette vie sexuelle, quoi de mieux que des jouets sexuels et autres accessoires érotiques. Pas moins d'une belge sur trois (33%) aimerait recevoir un sextoy en cadeau, avec le vibromasseur en numéro un sur la liste des souhaits. Pas étonnant quand on sait que 37% des Belges utilisent parfois des sextoys, indiquant qu'ils atteignent plus facilement l'orgasme avec que sans. Chez les femmes, il s'agit de près de la moitié (48%).

De plus, 4 Belges sur 10 indiquent qu'ils aimeraient recevoir une tenue sexy ou de la lingerie en cadeau. Un chiffre loin d'être étonnant, puisque plus de la moitié des Belges sexuellement actifs (53%) admettent qu'ils trouvent leur partenaire sexuel plus attirant lorsqu'il porte des sous-vêtements ou de la lingerie sexy.

Alors, vous laisserez-vous tenter par un de ces achats à l'approche de la Saint-Valentin?

Lire aussi: Le sexe à l'ère du Covid-19 : quelles précautions prendre ?