Un père de famille tué par un conducteur ivre récidiviste après Italie-Angleterre

Stijn Verbauwhede avait déjà été condamné en 2014. Dimanche soir, il a provoqué un accident mortel.
Stijn Verbauwhede avait déjà été condamné en 2014. Dimanche soir, il a provoqué un accident mortel. - DR

Comme de nombreuses personnes, Mohamed Azdaz, 45 ans, avait décidé de suivre la finale de l’Euro 2020 dans un café ce dimanche soir. Le quadragénaire s’était rendu avec deux amis sur la Grand-Place de Courtrai où ils ont assisté au sacre de l’Italie face à l’Angleterre. Après le match, les trois personnes sont rentrées ensemble, à pied. Mais au moment de traverser le pont sur la Lys, leur chemin à malheureusement rencontré celui de Stijn Verbauwhede, 28 ans.

Ce dernier, déjà condamné à une peine effective de 6 ans de prison en 2014 pour avoir délibérément fauché un jeune de 20 ans avec qui il avait eu une dispute, roulait en état d’ébriété et beaucoup trop vite -certains témoins oculaires évoquent une vitesse de 100 km/h dans une zone 30-. Le choc était inévitable. « En une fraction de seconde, nous avons vu la voiture arriver sur nous à grande vitesse », raconte au Nieuwsblad Mourad El Hardouz, l’un de deux amis de Mohamed présents ce soir-là. « Nous avons pu éviter la voiture en sautant mais pas Mohamed… Il a été traîné sur plusieurs mètres. Notre ami est finalement mort dans nos bras », ajoute le jeune homme meurtri.

Tentative de fuite

Originaire du Maroc, Mohamed était arrivé il y a trois ans en Belgique où il était en période d’intégration depuis plusieurs mois. « Il était parti de zéro. La vie commençait seulement à lui sourire », confie son beau-frère à nos confrères flamands. Le quadragénaire laisse derrière lui trois enfants âgés de 5, 7 et 11 ans.

Après l’accident, Stijn Verbauwhede a tenté de s’enfuir à pied en demandant à son passager de prendre la responsabilité de l’incident. « J’ai tout fait pour lui. Après sa condamnation, il a vécu avec moi pendant deux ans et tout se passait bien. Il travaillait dur pour payer ses dettes. Je pensais vraiment qu’il avait arrêté de boire… », confie son papa.

Le jeune homme a comparu devant un juge d’instruction lundi et est soupçonné de meurtre involontaire, délit de fuite, conduite inappropriée et sous influence de l’alcool. Le juge d’instruction doit désormais décider de la prolongation de son arrestation. Arrêté également, le passager a été remis en liberté.