Un nouveau visage au JT de la RTBF

Un nouveau visage au JT de la RTBF
Ph. RTBF

«Ses qualités professionnelles, combinées avec sa force tranquille et sa façon d’aborder le monde d’aujourd’hui font d’elle une personnalité fédératrice», indique la RTBF au sujet de la jeune journaliste. «Elle est issue des médias digitaux et a toutes les compétences pour garantir la qualité de l’information, en alliant la ligne éditoriale de l’info RTBF et les codes des nouvelles générations.»

Diplômée de l’Institut des Hautes Études des Communications Sociales (IHECS), la Bruxelloise de 29 ans s’est vu ouvrir les portes de la RTBF après avoir été sacrée lauréate de la 10e édition de la Belgodyssée, concours pour jeunes journalistes, en 2014. Au fil des ans, elle enchaîne ensuite les expériences sur le terrain à la production radio et à la présentation des journaux parlés. Plus récemment, c’est sur les médias digitaux du service public qu’elle était principalement active, en charge de la gestion de l’édition et de la production des comptes Instagram et Facebook RTBFINFO.

«L’appel à candidature a amené de nombreux profils intéressants. Mariam a l’énergie de la jeunesse talentueuse dotée d’une grande solidité, héritée sans doute de son autre passion pour l’arbitrage, et d’une grande ouverture d’esprit pour ce qui fait la société proche de nous et à l’autre bout du monde», souligne Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l’Info-Sport.

Egalement arbitre de basket

Coachée ces derniers mois par Laurent Mathieu et Nathalie Maleux, Mariam Alard a également suivi une formation chez France TV. «Ce qui me passionne c’est de rendre l’information accessible et de raconter des histoires», explique la jeune femme, interviewée par Belga.

La Bruxelloise prendra les commandes des journaux télévisés du week-end du vendredi soir au dimanche soir. En parallèle, elle continuera le reste du temps d’officier sur les médias digitaux. «Cela peut peut-être permettre de développer encore davantage des synergies entre télévision et digital à l’avenir», se réjouit la future présentatrice.

A ses heures perdues, Mariam Alard est également arbitre de basket. «C’est une excellente école de vie, notamment pour ce qui est de la gestion du stress ou encore de la rigueur», commente-t-elle encore.