Sven Mary ne défendra finalement pas Salah Abdeslam à Paris

Sven Mary ne défendra finalement pas Salah Abdeslam à Paris
Belga / L. Dieffembacq

Me Mary, 49 ans, affirme avoir donné la priorité à ses filles. Lors du précédent procès concernant son client Salah Abdeslam à Bruxelles, ces dernières avaient été placées sous protection policière. «L’aînée a 12 ans et est encore anxieuse», explique l’avocat, pour qui le procès à Paris, qui doit durer huit mois, ne serait pas non plus tenable d’un point de vue pratique et financier.

Sven Mary a fait part de sa décision par courrier à Salah Abdeslam, 31 ans, qui ne se retrouve pas sans défense pour autant. Il est représenté par les avocats français Olivia Ronen et Martin Vettes. Il n’est pas non plus question d’une rupture définitive. «Abdeslam sait qu’il peut compter sur moi durant le procès en Belgique sur les attentats de Zaventem et Maelbeek», déclare Me Mary.