Sur plus de 500 grévistes de la faim de l’église du Béguinage, 90 ont été régularisés

Sur plus de 500 grévistes de la faim de l’église du Béguinage, 90 ont été régularisés
Hans Lucas via AFP

A la suite de la grève de la faim, 442 demandes avaient été soumises. Elles ont abouti à 55 décisions positives, qui concernent 90 personnes. Une personne a en outre été régularisée pour raisons médicales, tandis que 423 autres n’ont pas reçu de permis de séjour, deux ont été considérées sans objet et une attend toujours une décision.

La plupart des demandeurs étaient marocains (379), algériens (88) et pakistanais (16).

«L’Office des étrangers a étudié en profondeur tous les dossiers, dont certains font jusqu’à 300 pages», a répondu le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi. «J’espère que cela nous permettra de conclure la discussion. Nous continuons à travailler sur une politique correcte.»

«Il semble que les évaluations de régularisation n’ont pas tenu compte des éléments d’ancrage dans la société belge tels que la durée de la procédure, la durée du séjour, les liens familiaux ou l’éducation et l’emploi. Aucun de ces éléments positifs n’a été mis dans la balance», a réagi un porte-parole des grévistes de la faim.