Six supporters belges vont devoir frauder pour assister à un match de l’Euro: «Sinon on perd notre argent»

Six supporters belges vont devoir frauder pour assister à un match de l’Euro: «Sinon on perd notre argent»
AFP / B. Fahy - Photo d’illustration

Les Diables Rouges ne seront pas diffusés sur écran géant à Bruxelles avant au moins le 30 juinÇa y est, nous y sommes ! D’ici quelques jours, l’Euro 2020 débutera et les fans des Diables pourront vibrer depuis leur salon ou aux terrasses des cafés et restaurants. D’autres, plus chanceux, auront même la possibilité de vivre les rencontres de notre équipe nationale depuis les stades. Mais encore faut-il pouvoir entrer dans l’enceinte. À cause du coronavirus, de nombreux supporters sont toujours dans l’attente de savoir s’ils pourront oui ou non, voir les matches en direct, et surtout sous quelles conditions.

À l’image de Sven et de cinq de ses camarades, qui doivent se rendre au Danemark pour le deuxième match de poule des Diables. Si assister à la première rencontre de notre équipe nationale en Russie ne devrait pas être un problème pour les supporters belges puisqu’il leur suffit de montrer un test négatif, pour ce qui est du deuxième match, c’est plus embêtant.

«Ils ont oublié juin»

Comme l’expliquent Het Belang van Limburg et Sudinfo, pour entrer au Danemark, les fans doivent en effet être vaccinés ou prouver qu’ils ont des anticorps. Si ce n’est pas le cas, ils doivent suivre une quarantaine de quatre jours. Un coup dur pour Sven et ses amis, qui n’entrent pas dans les critères : « On y croit, mais on dirait que l’UEFA n’a pas discuté avec les pays hôtes. Pour les mois de juillet et août, tout est fait pour que les gens puissent voyager, mais ils ont oublié le mois de juin », déplore-t-il dans le quotidien limbourgeois.

Car ne pas pouvoir assister à la rencontre, voire entrer sur le territoire danois, serait un coup dur pour le groupe. « On a payé 125 euros pour le ticket, 160 euros pour le logement et 50 euros pour le test covid. On doit prendre le risque, sinon on perd notre argent ».

Sven, qui déplore le manque de clarté dans la communication, ne respectera donc pas la quarantaine sur place. « On va se faire tester le jour de notre départ, mais c’est absurde ». Il espère donc ne pas être attrapé pour les autorités danoises. Et surtout, qu’elles feront preuve de compréhension si c’est le cas…

Lire aussi NoValueFoundForName