Situation chaotique sur une bonne partie de la Wallonie

Situation chaotique sur une bonne partie de la Wallonie
Belga / F. Peiffer

Les précipitations qui ont continué à tomber durant la nuit ont, comme redouté, provoqué des hausses de niveau inquiétantes de la Vesdre, l’Amblève, l’Ourthe, la Lesse ou encore la basse Meuse. La protection civile a ainsi dû intervenir à d’innombrables reprises pour des sauvetages ou pour tenter de colmater des brèches en provinces de Liège, de Limbourg et d’Anvers.

Dès 7h00, le réseau ferroviaire a été mis à l’arrêt en Wallonie. Peu auparavant, un train ne transportant aucun voyageur avait déraillé à l’entrée de la gare de Rochefort-Jemelle. La situation est particulièrement dramatique en province de Liège. Un quinquagénaire s’est ainsi noyé dans sa cave à Aywaille et une dizaine de maisons se sont effondrées à Pepinster. Une centaine d’habitations ont été évacuées à Fourons. Dans la Cité Ardente, un débordement de la Meuse près du barrage de l’île Monsin est redouté.

Un deuxième décès a été rapporté par le quotidien Grenz-Echo du côté d’Eupen.

Mobilisation militaire

Des scènes de désolation sont également signalées en Flandre, principalement dans le Brabant flamand et dans le Limbourg.

Des militaires ont été mobilisés jeudi pour des opérations d’appui dans les provinces de Liège, de Namur, de Luxembourg et de Limbourg. Des camions avaient déjà été mis à disposition pour l’évacuation de la population dès mercredi après-midi.

Dans les zones limitrophes, neuf morts et des dizaines de disparus ont été signalés en Allemagne, certaines régions du Limbourg néerlandais sont complètement isolées, le Luxembourg a déclenché un plan d’intervention d’urgence et plusieurs communes sont aussi touchées en Meurthe-et-Moselle.

Aide internationale

«Notre pays fait face à des précipitations inouïes», a exprimé le Premier ministre Alexander De Croo via Twitter. «Notre soutien à toutes les familles touchées et aux autorités locales est total. Les services de secours du pays sont mobilisés, avec l’appui de l’Intérieur et la Défense. La Belgique peut aussi compter sur l’aide internationale.»

En fin de matinée, le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin annonçait à ce propos que dans le cadre du Mécanisme de protection civile de l’Union européenne activé jeudi par la Belgique, 40 sapeurs-sauveteurs d’une unité de l’armée française avaient pris la direction de la province de Liège, avec un hélicoptère et un équipage de recherche aquatique.