Quel est le profil des patients qui décèdent actuellement de la Covid-19?

Quel est le profil des patients qui décèdent actuellement de la Covid-19?
Belga

Selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour ce mercredi matin, sur la période étudiée du 14 au 20 novembre, 36 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites de la Covid-19. Un nombre en augmentation de +37 % par rapport à la période précédente. Mais qui sont ces victimes et qui succombe actuellement à la Covid-19 ? La DH a dressé le profil-type des patients qui décèdent en ce moment du coronavirus.

Un homme de 65 ans

Le quotidien a analysé les 784 décès liés à la Covid-19 ayant eu lieu en Belgique entre le 24 octobre et le 22 novembre. Le profil-type est le suivant : un homme âgé de plus de 65 ans et originaire de Flandre. En effet, 46,4 % des patients décédés étaient originaires du Nord du pays, contre 40,1 % de Wallonie et 13,5 % de Bruxelles. Par ailleurs, 58,4 % étaient des hommes et 41,6 % des femmes.

Moins de 10 personnes décédées avaient moins de 45 ans

Sur les 784 décès recensés sur cette période, 300 patients étaient âgés de plus de 85 ans et 405 avaient entre 65 et 84 ans. Une septantaine de personnes avait entre 45 et 64 ans. Enfin, moins de 10 patients étaient âgés entre 25 et 44 ans. « On voit que les patients qui décèdent le plus sont plus jeunes que lors des autres vagues. Cela montre la grande efficacité du vaccin dans les maisons de repos », a réagi Steven Van Gucht dans les colonnes de la DH. Le virologue flamand a rappelé qu’il fallait accélérer l’injection de la dose de rappel dans les groupes les plus vulnérables, notamment les personnes de plus de 65 ans.

« Les non vaccinés sont surreprésentés »

Dans les chiffres communiqués par Sciensano, il n’y a aucune mention du statut vaccinal des personnes décédées. Mais selon Yves Van Laethem, il y a « clairement une corrélation entre les non vaccinés et la mortalité ces derniers mois, même s’il y a moins de mesures restrictives ». « Les non vaccinés sont surreprésentés et ont 10 ou 20 ans de moins que les vaccinés », a indiqué à la DH le porte-parole interfédéral de la lutte contre la Covid-19.