Prix de l’énergie: la réduction de la TVA et une réforme des accises sur la table du gouvernement

Prix de l’énergie: la réduction de la TVA et une réforme des accises sur la table du gouvernement
Belga / E. Lalmand

La ministre Groen a souligné que nous étions actuellement confrontés à une crise des prix, et non à une crise de l’offre, en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Mme Van der Straeten a annoncé que deux propositions arrivaient sur la table du gouvernement : une réduction permanente de la TVA sur le gaz et l’électricité à 6 %, combinée à une réforme des droits d’accises pour mieux accompagner l’évolution des prix. En outre, on travaille, selon elle, à une pérennisation du tarif social, permettant à un million de familles de bénéficier d’une réduction de 2.000 euros par an sur leur facture d’énergie.

Une situation suivie de près

Tinne Van der Straeten a souligné que la situation était suivie de près chaque jour depuis des semaines et que l’approvisionnement en gaz, en pétrole et en uranium de notre pays était garanti. Pour le pétrole, il existe une réserve stratégique de 90 jours. Pour le gaz, la Belgique ne dépend de la Russie que pour 2,2 % et a accès à deux à trois fois plus de gaz qu’elle n’en a besoin. Selon la ministre, pour l’uranium, il n’y a pas de problème jusqu’en 2025.

Elle a également souligné que les pays disposant de plus d’énergie renouvelable sont mieux protégés contre les prix élevés, à l’image du Danemark.

Enfin, Tinne Van der Straeten s’en est tenue à l’échéance du 18 mars pour la décision sur la sortie du nucléaire. « Avant Noël, nous avons fixé un calendrier. Un accord doit tenir plus qu’un mois », a-t-elle déclaré.