Pour Marc Van Ranst, «nous sommes sans aucun doute sur la bonne voie»

Pour Marc Van Ranst, «nous sommes sans aucun doute sur la bonne voie»
Belga / N. Maeterlinck

Les infections augmentent peu par rapport aux autres pays, selon le virologue. « Comme beaucoup de vacanciers font leur retour, elles vont encore augmenter un moment. Mais chez nous, par exemple, les discothèques sont fermées et nous n’avons pas un tourisme de masse », dit-il.

Selon les derniers chiffres de Sciensano, 71,3 % des Belges ont reçu au moins une dose de vaccin et 64 ; 1 % sont totalement vaccinés. « Ce taux de vaccination montre que nous sommes sur la bonne voie. Cela reste naturellement une situation fragile pour les non-vaccinés. Les vaccins protègent aussi moins bien contre les variants plus contagieux », précise-t-il.

Un confinement comme lors de la première vague semble définitivement exclu, selon M. Van Ranst. « Graduellement, nous pouvons assouplir les mesures et cela dépend du nombre de personnes totalement vaccinées. Beaucoup de gens restent par ailleurs très prudents et c’est une bonne chose ».