Plusieurs agences de voyages belges rapatrient des jeunes partis en Espagne

Plusieurs agences de voyages belges rapatrient des jeunes partis en Espagne
AFP / J. Lago

Un dépistage massif mercredi a révélé 15 cas de contamination au coronavirus sur 271 jeunes et l’entreprise Summer Bash constate que des symptômes touchent de plus en plus de groupes.

En début de semaine, huit jeunes venant de Flandre occidentale avaient déjà été testés positifs au Covid-19 au retour en Belgique d’un séjour à Lloret de Mar sur la Costa Brava en Espagne, voyage organisé par Summer Bash.

L’organisateur de voyages a dès lors lancé un dépistage grâce à des tests rapides auprès de 271 jeunes partis dans trois destinations en Espagne. Quinze infections ont ainsi été détectées : deux à Lloret de Mar, cinq à Malgrat de Mar et huit à Calella. Tous les cas positifs ont été placés en quarantaine ensemble dans une villa à Lloret de Mar.

Summer Bash constate que de plus en plus de groupes partis par son intermédiaire affichent des symptômes et a dès lors décidé de rapatrier tous ses clients en séjour en Espagne. « Nous ne voulons prendre aucun risque et nous annulons immédiatement tous les voyages en Espagne. Et ce, parce que la situation empire chaque jour », s’exprime l’entreprise. La décision concerne au total 350 jeunes vacanciers.

« Si nous avions su que le risque était si grand… »

Pour Jongerentravel, une organisation de voyage limbourgeoise, environ 250 jeunes sont actuellement dans la région de la Costa Brava, où les infections continuent d’augmenter dernièrement. Au total, 105 jeunes ont déjà été testés positifs. « N ous attendons toujours les résultats définitifs des tests, donc le nombre de positifs va peut-être encore augmenter », a commenté la responsable Katrien Corens auprès de nos confrères du Het Belang van Limburg.

Deux cars sont arrivés cette nuit sur la Costa Brava en provenance de Belgique dans le but de rapatriés les 105 Belges infectés. Ils espèrent partir dès ce soir mais ils attendent que les documents légaux de l’Espagne et de la France, où passent les bus, soient mis en ordre.

Pour le moment, les jeunes dont le test est négatif devront rester en Espagne jusqu’à samedi. « Nos bus sont pleins. Brussels Airlines fait tout son possible pour libérer des sièges sur ses vols. Soyons clairs : si nous avions su à l’avance que le risque était si grand, nous n’aurions jamais laissé les jeunes partir. »