Plus de règles Covid mais bien des «recommandations»: Vandenbroucke change de stratégie pour le prochain Codeco

Plus de règles Covid mais bien des «recommandations»: Vandenbroucke change de stratégie pour le prochain Codeco
Belga / Isopix / F. Sierakowski

Ces derniers jours, le projet d’arrêté ministériel de la ministre des Affaires intérieure, Annelies Verlinden, a suscité la controverse sur l’absence de référence à la bulle sociale et aux contacts rapprochés. Les experts qui conseillent le gouvernement ont fait savoir que cela ne faisait pas partie de leurs propositions.

« Les Belges ont compris »

Le ministre Vandenbroucke a défendu devant les députés l’idée de ne plus intégrer ces règles dans l’arrêté qui contient les mesures sanitaires et relâcher de la sorte l’emprise sur la vie privée des citoyens. Les chiffres continuent à baisser, a-t-il fait valoir, non seulement en raison de la vaccination mais également du comportement prudent de la population.

« Il semble que les Belges ont très bien compris. Nous avons constitué dans notre vie quotidienne une grande dose de prudence. Notre comportement a changé avec la pandémie. Et nous devons conserver cela. Par conséquent, nous avons dit au gouvernement que nous ne voulions plus diriger le comportement des gens par des arrêtés ministériels », a expliqué Frank Vandenbroucke.

Un point sensible à l’agenda

Le ministre a travaillé ces dernières semaines avec le commissaire du gouvernement à la lutte contre le coronavirus à des recommandations sur un comportement sûr au quotidien. Il n’a pas voulu donner de détail sur leur contenu. Il semble toutefois qu’une distinction sera faite entre les réunions où les gens sont complètement vaccinés et celles où tout le monde n’est pas complètement vacciné.

« C’est un point sensible. La vaccination, c’est le ticket d’accès à la vie en commun. Quatre vieux amis qui sont vaccinés peuvent se permettre davantage qu’un groupe de quatre amis dont l’un n’est pas vacciné. Nous devons l’expliquer aux gens », a ajouté M. Vandenbroucke.

Il n’a pas d’assouplissement supplémentaire prévu à l’ordre du jour du comité de concertation par rapport à ceux qui ont été annoncés lors de la dernière réunion. La réunion sera consacrée aux voyages internationaux.

« Je peux m’imaginer que nous aurons rapidement après un comité de concertation sur l’été, notamment l’Horeca et les heures de fermeture », a-t-il encore dit.