Plus de dons de vêtements, voici ce dont les sinistrés ont vraiment besoin

Plus de dons de vêtements, voici ce dont les sinistrés ont vraiment besoin
Belga / B. Fahy

« Nos équipes de volontaires secouristes et de bénévoles de terrain sont déployées partout dans chaque province sinistrée. Ils font face à un élan de solidarité sans précédent de la population, mais hélas les dons en nature sont tellement nombreux que désormais la réception, le stockage, le tri, sont autant de tâches qui mobilisent nos bénévoles et les empêchent d’agir par ailleurs », explique-t-on à la Croix-Rouge.

Priorité au terrain

« Or, nous sommes toujours dans la phase de première urgence avec la décrue qui est entamée partout », explique Nancy Ferroni, porte-parole de la Croix-Rouge de Belgique. « Il s’agit d’abord de sauver des vies, de mettre tout le monde à l’abri et maintenant de débuter les importants travaux de nettoyage. Nous sommes partout submergés de dons en nature et cela freine nos opérations de secours, jusqu’à nous empêcher d’agir par endroits. Il faut vraiment nous laisser intervenir sur le terrain maintenant : c’est là que nous devons être. Nous demandons à la population qui le souhaite de prêter main-forte aux sinistrés pour les opérations de nettoyage, mais surtout, de ne plus apporter de vêtements et de dons en nature ».

La Croix-Rouge rappelle que ses volontaires du service psychosocial sont au bout du fil au 1771 pour gérer les appels des personnes qui recherchent un proche. Ils accompagnent également et épaulent les familles qui sont confrontées à la pénible épreuve de l’identification des victimes.

Dons par SMS

Pour soutenir les opérations de terrain, les dons sont possibles sur le numéro de compte BE70-00000000-2525

Tous les opérateurs téléphoniques, pour la première fois, s’associent à la Croix-Rouge de Belgique : en envoyant Solidarity par SMS au 4330 le public a la possibilité de faire un don unique de 1€. Tous ces dons nous seront entièrement reversés pour aider les sinistrés.

Un compte pour les sinistrés liégeois

« La vague de solidarité née après cette catastrophe est extraordinaire », a de son côté salué Elio Di Rupo. « Mais aujourd’hui, nous demandons à la population de ne plus faire de dons de vêtements ou autres meubles. Ce dont les sinistrés ont besoin, c’est d’argent. Un compte a été ouvert par la ville à cet effet et nous demandons à tous ceux qui souhaitent aider et se rendre utiles, de faire un don sur ce compte », a exhorté le ministre-président. Les dons peuvent être effectués via l’ASBL Solidarité Sinistrés Liège, sur le compte : BE08 0910 19999813.

Elio Di Rupo a insisté sur le caractère inouï de cette catastrophe : « sur 262 communes wallonnes, 240 ont été touchées, à des niveaux divers, par les inondations. Les dégâts vont se chiffrer en centaines de millions d’euros voire en milliards. Il va donc falloir de l’argent et beaucoup d’organisation », a-t-il prévenu.

Le chef du gouvernement wallon a assuré que l’exécutif serait aux côtés des citoyens et que tout serait mis en œuvre en ce sens.