PHOTOS. Un arbre sculpté invite au recueillement au cimetière de Laeken

PHOTOS. Un arbre sculpté invite au recueillement au cimetière de Laeken

C'est dès l'entrée du cimetière que les habitués du cimetière de Laeken pourront découvrir un nouveau monument éphémère. Un hêtre sculpté s'élève au milieu des plus anciens monuments funéraires du cimetière.

Il s'agit là d'une oeuvre de l'artiste néerlandais Anton Klijnsmit. Le service des Espaces verts de la Ville de Bruxelles a fait appel à lui parce qu'il ne pouvait abattre l'arbre. Le déraciner aurait endommager les tombes et les monuments l'entourant.

«Cette mission au Cimetière de Laeken, à Bruxelles fut ma première mission à l'étranger mais aussi la plus grande sculpture qu'il m'ait été donné de faire : avec un arbre de plus de 10 mètres de hauteur et un tronc d'un diamètre très épais, le défi était de taille !», a confié avec enthousiasme Anton Klijnsmit.

Une oeuvre éphémère comme la vie

L'oeuvre représente le cycle de la vie sur un support lui-même éphémère puisque le bois finira par se décomposer naturellement et disparaître.

« L'expérience était d'autant plus fascinante que l'oeuvre devait être réalisée sur un lieu historique et avec une très jolie église en toile de fond. Les conditions n'étaient pas faciles, par exemple, il fallait être très délicat durant le travail afin que les résidus de bois n'abîment rien dans leur chute, sur le sol du cimetière», poursuit l'artiste.

Le cimetière de Laeken est le plus ancien sur le territoire de la Ville de Bruxelles. Jusqu'à côté de l'église Notre-Dame, abritant la crypte royale, il présente un patrimoine funéraire riche et de nombreux éléments y sont protégés.