Ouverture d’une instruction pour 33 homicides involontaires à Liège suite aux inondations

Ouverture d’une instruction pour 33 homicides involontaires à Liège suite aux inondations

Le temps est venu d’établir des responsabilités

Après le drame de ces inondations, le temps est venu d’établir des responsabilités avec des enjeux importants, tant sur le plan pénal que sur le plan civil. Ce mercredi, le parquet de Liège a mis le dossier à l’instruction afin de vérifier si des négligences graves ou des fautes ont été commises. Une enquête pour 33 homicides involontaires et coups et blessures involontaires est donc sur les rails.

Des moyens d’enquête supplémentaires

Le juge d’instruction Jean-Marc Mottet est à la tête de l’enquête demandée par le parquet de Liège sur les inondations qui, le 15 juillet dernier, ont ravagé la région liégeoise et plus particulièrement la vallée de la Vesdre.

Un dossier à l’instruction permet de disposer de moyens d’enquête supplémentaires par rapport à une information judiciaire au parquet. L’instruction permettra, notamment, de procéder à des perquisitions et a des saisies.

« La recherche de la vérité pourra être menée, dans le respect de la mémoire des victimes et de leurs proches »

Dans un communiqué, le parquet de Liège précise que le procureur du roi a pris connaissance de différentes prises de position publiques relatives « à l’enchaînement des événements ayant précédé les inondations ».

Cette décision, prise en concertation avec le procureur général de Liège et le procureur du roi d’Eupen, « n’est nullement l’expression d’une opinion quelconque quant à l’existence d’éventuelles responsabilités mais résulte du désir de garantir la sérénité, l’objectivité et l’indépendance avec laquelle la recherche de la vérité pourra être menée, dans le respect de la mémoire des victimes et de leurs proches », précise Damien Leboutte, procureur de division à Liège.