Où se baigner cet été en Wallonie ?

Où se baigner cet été en Wallonie ?
Belga / V. Lefour

Ça y est! La saison de la baignade est officiellement ouverte. La ministre de l’Environnement et de la Nature Céline Tellier s’est rendue ce lundi au Lac de Bambois à Fosses-la-Ville afin d’inaugurer symboliquement l’ouverture d’une saison tant attendue en coupant le ruban rouge à l’entrée de l’eau.

«C’est un grand plaisir d’être ici», déclare Céline Tellier sous un soleil de plomb. «Il y a des jours plus difficiles dans la vie d’une ministre», poursuit-elle.

Une saison allongée

Au rang des bonnes nouvelles: une saison allongée et des zones supplémentaires. En 2021, la saison, sera plus longue d’un mois, grâce à la proposition de la ministre, validée par le Gouvernement wallon, passant de trois à quatre mois. «L’objectif serait d’ouvrir à partir du 1er mai en 2022», annonce la ministre Tellier.

Cette année, ce sont trois points d’eau supplémentaires qui ont été ouverts. Il s’agit des Étangs de Recht à Saint-Vith, du lac de Neufchâteau et du «Canal-Plage» à Estaimpuis. Celui-ci ne sera exceptionnellement ouvert qu’en juillet et en août de 14 à 18 h.

Depuis le début de la législature, sept zones balnéaires ont été inaugurées ou rouvertes en Wallonie. Permettant aux habitants de se rafraîchir près de chez eux. C’est le cas des Étangs de Recht et du lac de Neufchâteau qui ont vu la qualité de leur eau s’améliorer drastiquement depuis quelques années.

Avant de décider qu’un plan d’eau peut bénéficier du tampon de lieu de baignade autorisé, de nombreux tests doivent être réalisés sur la qualité de l’eau. Grâce à ces techniques et à la surveillance accrue des cours d’eau et des lacs, nous sommes passés de 28 à 58% de zones de qualité excellente en dix ans.

Des nouveaux sites à venir

La ministre a donc souhaité lancer un appel aux communes. «J’aimerais que les communes nous informent des sites potentiels que la région pourra tester et ensuite ouvrir à la baignade», déclare-t-elle. Grâce aux investissements que la Région a mis en place pour assainir les eaux usées, la qualité bactériologique s’est nettement améliorée.

De plus, une campagne de prospection est mise en place cet été afin de trouver des lieux susceptibles d’accueillir la baignade. Cette campagne concerne neuf sites le long de la Semois, sur la Meuse à Jambes, au lac de la Plate-Taille à Froidchapelle ou encore au lac des Doyards à Vielsam.

Le Lac de Bambois était l’endroit idéal pour présenter la saison 2021. Il a en effet été reconnu comme lieu officiel de baignade en juillet 2002 et accueille chaque année entre 45 et 60.000 visiteurs.

La liste complète

La Plage de Renipont (Lasne)

Le Lac de Claire-Fontaine (Chapelle-lez-Herlaimont)

Le Grand Large à Péronnes-lez-Antoing** (Adeps)

Le Plan d'eau de la Marlette à Seneffe** (Adeps)

Canal-Plage (Estaimpuis)

Le Lac de la Plate-Taille (Froidchapelle) – Lacs de l’Eau d’Heure

Le Lac de Robertville (Waimes)

Les Etangs de Recht (St. Vith)

Le Centre Worriken (Lac de Bütgenbach)

Le Centre Sportif de Saint-Léger (Lac de Conchibois)

Le Lac de Neufchâteau

Le Centre Sportif de Libramont

Le Lac de Chérapont (Gouvy)

La Semois à Chiny

La Semois à Lacuisine (Florenville)

La Semois à Herbeumont

La Semois à Bouillon (pont de la Poulie)

La Semois à Bouillon (pont de France)

L'Ourthe à Maboge (La Roche-en-Ardenne)

L'Ourthe à Hotton

Le Lac de Falemprise (Cerfontaine) – Lacs de l’Eau d’Heure

Le Lac de Bambois (Fosses-la-Ville)

La Semois à Membre (Vresse-sur-Semois)

La Semois à Alle-sur-Semois (Vresse-sur-Semois)

La Semois à Vresse-sur-Semois

La Lesse à Pont-à-Lesse (Dinant)

La Lesse à Houyet