NewB démantèle ses activités bancaires: quel avenir pour l’entreprise éthique et durable?

NewB démantèle ses activités bancaires: quel avenir pour l’entreprise éthique et durable?
Belga / L. Dieffembacq

Depuis qu’elle avait échoué à lever 40 millions d’euros pour répondre aux exigences de la Banque nationale (BNB), NewB était en sursis.

« Notre plan de démantèlement a pour objectif de sortir NewB des activités bancaires de façon professionnelle et coordonnée. Nous voulons agir vite et rembourser nos clients dans les meilleurs délais », a expliqué le CEO de NewB, Thierry Smets.

Dès mercredi, les clients de NewB vont être invités à transférer leurs avoirs vers une autre banque, sachant qu’environ 170 millions d’euros sont en dépôt sur les comptes à vue et les comptes d’épargne de NewB. L’entreprise, qui n’acceptera plus aucun nouveau client, assure qu’elle remboursera l’intégralité des dépôts.

Un plan de licenciement collectif

Dans les semaines à venir, NewB présentera également un plan de licenciement collectif, sachant que la société emploie une cinquantaine de personnes. Le CEO ne souhaite pas encore se prononcer sur le nombre de licenciements à venir, sachant que l’avenir de la structure dépendra du vote de l’assemblée générale qui se tiendra le 26 novembre prochain. À ce stade, deux scénarios sont sur la table : une liquidation pure et simple ou la poursuite des activités en dehors du secteur bancaire.