Menacé de mort par un membre de Vlaams Belang, Marc Van Ranst décide de porter plainte

Menacé de mort par un membre de Vlaams Belang, Marc Van Ranst décide de porter plainte
Belga / N. Maeterlinck

Selon le site d’information Het Observatorium, qui publie des articles sur l’extrémisme de droite, les menaces ont été proférées par un membre local du conseil d’administration du Vlaams Belang de Waasmunster. Cela se serait passé sur un canal de discussion Telegram du leader du VB, Dries Van Langenhove.

Selon L’Observatoire, les menaces ont été formulées pour la première fois le 12 avril : « Il est grand temps (sic.) que Van Ranst meure. Cela semble dur, mais c’est la seule solution pour se débarrasser de cette vermine », pouvait-on lire. Un nouveau message dans le même sens a suivi le 8 novembre, indique Sudinfo. « Cette méduse devrait juste être tuée », a-t-il dit cette fois.

Van Ranst a entre-temps partagé le message sur Twitter et fait savoir à Belga, dans une réaction, qu’il allait porter plainte, « comme toujours en cas de menaces (de mort). » Sur Twitter, il a également lancé un appel au président du Vlaams Belang, Tom Van Grieken : « Allez-vous expulser ce type de votre parti, ou allez-vous tolérer cela ? »