Marius Gilbert relativise la situation épidémiologique, mais appelle à la prudence: «La vaccination ne suffit pas»

Marius Gilbert relativise la situation épidémiologique, mais appelle à la prudence: «La vaccination ne suffit pas»
Belga / N. Maeterlinck

Les chiffres du coronavirus en Belgique sont en augmentations depuis quelques semaines. Entre le 29 octobre et le 4 novembre, près de 172 (171,9) admissions quotidiennes à l’hôpital de patients atteints du coronavirus ont été enregistrées, en augmentation de 33 % par rapport à la période de référence précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano publiés vendredi. Entre le 26 octobre et le 1er novembre, une moyenne de 6.928 personnes ont été contaminées chaque jour par le Covid-19. Il s’agit d’une hausse de 13 % par rapport à la semaine précédente.

Pour l’épidémiologiste Marius Gilbert, « la situation n’est pas la même que celle de l’année dernière ». « On avait pris des mesures assez fortes. Aujourd’hui la société fonctionne globalement normalement, et malgré ça, nous sommes à des niveaux inférieurs par rapport à il y a un an », a-t-il déclaré au micro de La Première ce vendredi matin.

La prudence reste de mise

Si l’expert relativise la situation, il appelle toutefois à la prudence. « La vaccination ne suffit pas pour reprendre la vie comme avant, surtout avec ce variant delta », a-t-il indiqué. « Il faut combiner l’efficacité de plusieurs dispositifs. Ventiler, enlever le masque dans certains lieux. Ce n’est pas embêtant. Qu’on soit vacciné ou pas, ce serait pas mal de remettre le masque. »