Marc Van Ranst pointe la responsabilité du Vlaams Belang qui s’en prend aux virologues

Marc Van Ranst pointe la responsabilité du Vlaams Belang qui s’en prend aux virologues
Belga / D. Waem

Marc Van Ranst a été mis à l’abri après avoir été menacé par Jürgen Conings, le soldat d’extrême droite qui reste introuvable. Des menaces de mort sont également régulièrement adressées au virologue sur les réseaux sociaux. « Je dépose toujours une plainte auprès de la police », a-t-il affirmé.

Selon ce dernier, le Vlaams Belang et d’autres personnalités de droite ont créé « une pente glissante », à la suite de laquelle les menaces contre les virologues sont devenues acceptables. « Le message, c’est : vous pouvez insulter les virologues, vous pouvez tout faire avec eux », a-t-il regretté.

Toujours caché, Marc Van Ranst a enfin répété qu’il ne se laissait pas intimider. « Peu de choses changent pour le moment. Je peux continuer à travailler d’où je suis », a-t-il indiqué.