L’indexation des salaires va-t-elle se faire ressentir dans votre remboursement d’impôt?

L’indexation des salaires va-t-elle se faire ressentir dans votre remboursement d’impôt?
Ph. Unsplash

C’est un sujet dont tout le monde parle depuis un an et l’inflation qui touche notre pays : l’indexation automatique des salaires. À partir de janvier, les travailleurs de la CP 200 devraient voir leur salaire indexé de plus de 10 %. L’indexation devrait également dépasser 10 % dans l’horeca (CP 302), l’industrie alimentaire (CP 118 et 220), le transport routier pour compte d’autrui (CP 140.03) et le commerce international, du transport et de la logistique (CP 226).

« Je vous rassure »

Si elle nous permet de moins subir l’impact de la crise énergétique, l’indexation des salaires pourrait-elle provoquer une mauvaise surprise pour les citoyens au niveau de leurs impôts ? « Je vous rassure tout de suite, l’indexation reste positive pour tout le monde. Si on gagne 100€ en plus par mois, on ne paiera pas 100€ d’impôt en plus. Par contre, on peut en effet franchir une tranche d’imposition, et être plus imposé, mais seulement sur la somme qui dépasse la tranche d’imposition. Si on la franchit pour quelques centaines d’euros, cela ne fera pas une grosse différence », indique à la DH Johnatan Rooms, expert-comptable. Il nuance cependant ses propos en expliquant que, si le précompte professionnel du salarié n’a pas été adapté par les secrétariats sociaux, ce dernier pourrait tout de même devoir payer un complément car on ne lui a pas prélevé assez d’argent à la source tous les mois.

Les politiques en faveur de l’indexation des salaires

Si l’impact de l’indexation devrait donc, dans la majorité des cas, être minime pour les citoyens, elle inquiète de nombreuses entreprises qui ont du mal à suivre l’augmentation du salaire de leurs employés. Certaines plaident d’ailleurs pour un plafonnement de cette indexation, une mesure qui ne plait pas à nos politiques. « Avec les socialistes, on ne touchera pas à l’indexation », a assuré le président du PS Paul Magnette. Même son de cloche du côté de chez Ecolo en mars dernier. « L’indexation automatique des salaires est un acquis social qui ne peut être remis en question, certainement pas au moment où les prix de l’énergie et des denrées alimentaires augmentent », avait déclaré Cécile Cornet, députée fédérale Ecolo

Le ministre David Clarinval propose, lui, au nom de son parti, le MR, de conserver une indexation automatique pour les salariés mais de la défiscaliser. « On ne percevrait pas les cotisations sociales prises sur l’indexation. Cela réduirait de moitié l’impact sur l’employeur (…). Des entreprises risquent de devoir licencier ou de ne pas engager à cause de l’indexation », a-t-il expliqué ce dimanche.