L’horreur en Belgique: la police découvre un homme vivant dans des conditions inhumaines

L’horreur en Belgique: la police découvre un homme vivant dans des conditions inhumaines
Ph. Google Street View

Pas d’électricité, pas de sanitaire, pas d’eau courante, ni de chauffage… Un homme vivait dans des conditions déplorables dans le sous-sol d’un immeuble à Anvers. C’est un riverain inquiet qui a alerté la police de la situation : « Il y a quelque temps, j’ai vu quelqu’un sortir en rampant du trou de la cave », raconte-t-il au Nieuwsblad. « J’ai d’abord supposé qu’il s’agissait d’une zone de vandalisme car le bâtiment avait l’air presque inhabité ».

Après le signalement du riverain, la police d’Anvers a découvert qu’un homme habitait le sous-sol de l’immeuble. Selon le Nieuwsblad, ce dernier vivait dans des conditions dégradantes et ne bénéficiait même pas de sanitaire. Le locataire était contraint de faire ses besoins dans un sac en plastique qu’il allait ensuite jeter dans une poubelle publique.

Deux discours contradictoires

L’homme a affirmé au Nieuwsblad qu’il payait un loyer au propriétaire de l’immeuble pour pouvoir y vivre. Information cependant démentie par le propriétaire qui a prétendu ignorer que quelqu’un séjournait dans le sous-sol de sa propriété.

« Dans le couloir, ça sentait très mauvais. Un mélange de restes de nourriture, de cigarette et d’urine. Le propriétaire a affirmé qu’il s’était occupé du problème mais la puanteur a persisté », a de son côté indiqué un habitant de l’immeuble, relayé par nos confrères de Sudinfo.

Sur ordre de la ville, l’homme a été dans l’obligation de quitter le sous-sol qui lui servait d’habitation : « Nous l’avons informé qu’il pouvait toujours se rendre au centre d’accueil de Biekorf », a déclaré le porte-parole de la police anversoise.