Les travaux de reconstruction du réseau ferroviaire préfinancés par le fédéral suite aux inondations

Les travaux de reconstruction du réseau ferroviaire préfinancés par le fédéral suite aux inondations
AFP / J. Thys

Selon le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo), le montant de 68 millions d’euros qui y sera consacré permettra à Infrabel et aux opérateurs ferroviaires de disposer de la trésorerie nécessaire pour payer les sous-traitants. Cela permettra de ne pas mettre entre parenthèses les projets prévus par ailleurs sur le rail dans le cadre du plan « Boost » – 365 millions complétés de 250 millions d’euros que le gouvernement s’est engagé à investir dans le cadre du dernier conclave budgétaire – destiné à faire rouler plus de trains, rendre les gares plus accessibles et doubler à terme le volume de marchandises transportées par rail.

En tout, 25 lignes ont subi des dégâts importants liés aux inondations. Les opérateurs ferroviaires, les sous-traitants et leur personnel sont parvenus à réaliser les travaux nécessaires en deux mois et demi.

Selon le cabinet du ministre de la Mobilité, les montants engagés devraient être pris en charge, à terme, au moins en partie par les compagnies d’assurance.

« J’ai pu constater sur le terrain l’ampleur les dégâts aux infrastructures ferroviaires qui nous ont tous marqués. Immédiatement, les cheminots se sont mobilisés pour réaliser des travaux gigantesques. Et en seulement deux mois et demi, ils ont réussi à permettre aux habitants des communes concernées de reprendre le train pour se déplacer plus librement. Je souhaite ici les en remercier. Et leur dire qu’aujourd’hui encore le Gouvernement est à leur côté en prenant en charge le coût de la remise en état du réseau qui ne le serait pas par les compagnies d’assurance », a commenté pour sa part le ministre de la Mobilité, à l’issue de la réunion du Conseil des ministres.