Les températures estivales attirent des papillons migrateurs chez nous: «Nous n’avions jamais vu ça auparavant»

Les températures estivales attirent des papillons migrateurs chez nous: «Nous n’avions jamais vu ça auparavant»
CC BY-SA 4.0

Ce mois d’octobre 2022 a battu des records de températures, ce qui a entraîné un afflux sans précédent de papillons migrateurs venus du sud, selon un communiqué de Natuurpunt, association de protection de la nature active en Flandre et à Bruxelles, publié mercredi.

Plus de 20 espèces de papillons migrateurs

Capables de parcourir de longues distances, certaines espèces de papillons migrateurs arrivent chaque année en Belgique, généralement en nombre très faible. « Ce que nous avons observé le 21 octobre est sans précédent. Nous parlons de plus de 20 espèces de papillons migrateurs », souligne Natuurpunt.

Parmi elles, la Gentille, qui a été vue à 26 endroits depuis le 21 octobre, alors qu’elle a rarement été observée dans notre pays. Un nombre impressionnant d’Armigères et de Phalènes sacrées ont également été vues ces derniers jours, en particulier sur la côte belge. « Ajoutez à cela des espèces très rares que l’on ne voit pas tous les ans dans notre pays, comme la Fausse-arpenteuse du chou et la Crocidosema plebejana, et vous obtenez un mélange de papillons migrateurs que nous n’avions jamais vu auparavant », ajoute Natuurpunt.

Un séjour pas vraiment bénéfique

Pour ces papillons migrateurs, un séjour dans notre région n’est pas vraiment bénéfique. En effet, ces spécimens ne pourront pas se reproduire avec succès. Étant donné que seule une petite partie de ces populations a migré vers l’Europe occidentale, Natuurpunt ne s’inquiète pas pour la survie de ces espèces.

Les amateurs de papillons belges ont quant à eux, beaucoup de chance de pouvoir observer ces espèces, même si celles-ci se montrent surtout la nuit, conclut l’association de protection de la nature.