Les soins reportés à cause du coronavirus ne seront pas rattrapés avant l’été 2022

Les soins reportés à cause du coronavirus ne seront pas rattrapés avant l’été 2022
Belga / T. Vanderstappen - Photo d’illustration

Les hôpitaux ont reçu la consigne du gouvernement de garder un quart de leurs lits de soins intensifs libres pour les patients Covid. Il s’agit principalement de personnes non-vaccinées.

« Selon les prévisions les plus prudentes, nous passerons à 300 patients en soins intensifs la semaine prochaine », précise Margot Cloet. « S’il y a 500 patients en soins intensifs, qui occupent un quart des lits disponibles, les soins courants devront être reportés. »

Cela se produirait à un moment où les hôpitaux sont occupés à rattraper leur retard. Les opérations qui avaient été reportées en raison de la pandémie sont désormais menées à bien. « Ce processus de rattrapage, combiné à ce qui se passe actuellement, fera en sorte que ce n’est qu’à l’été de l’année prochaine que tous les retards seront résorbés. Il faut également tenir compte du fait que certaines personnes retardent désormais leurs propres soins », explique Mme Cloet.