Les restaurateurs plombés par la météo défavorable depuis la réouverture

Les restaurateurs plombés par la météo défavorable depuis la réouverture
Belga / E. Lalmand

Depuis le début de la réouverture des terrasses, voici deux semaines, le samedi 8 mai, le pied-de-nez est quasi-total à l’égard des restaurateurs et cafetiers. Le temps de ce mois de mai est pourri, bien inférieur aux moyennes de saison. Et cette deuxième tempête pour le seul mois de mai, c’est la goutte qui fait déborder le vase.

Malheureusement, ce n’est pas dans les prochains jours que la situation risque de s’améliorer, puisque selon l’Institut Royal Météorologique (IRM), les prochaines journées seront du même acabit. En attendant, l’Horeca n’avait pas besoin de cette nouvelle tuile

« Je n’ai pas eu le temps de réagir, j’ai vu tout s’envoler chez le voisin alors que j’avais déjà fait la mise en place », a déclaré Angelo Galasso, patron du restaurant Pane & Olio, à Mons, au micro de nos confrères de RTL-TVi. La terrasse de son restaurant a été soumise aux vents et la tonnelle s’est envolée vendredi soir. « Il y a eu des verres cassés, des assiettes, des lampes sur les tables, c’était assez ennuyant. »

Un optimisme persistant

Le restaurateur avait pourtant bien ancré la tonnelle, mais les cordes ont cassé sous la violence du vent, emportant la toile… chez le voisin. La vaisselle qui était déjà en place a évidemment été cassée. Le patron estime les dégâts à quelque 2.000 euros. Conséquence, toutes les réservations ont été annulées. Le restaurateur et son épouse se sont tournés vers les plats à emporter, comme le relaie Sudinfo.

Qu’à cela ne tienne, l’optimisme reste de mise malgré cet aléa. Lorsque nous avons contacté le restaurant samedi après-midi, l’épouse du restaurateur était aussi rassurée par la vague de soutien en cours depuis deux semaines.

« La reprise n’est pas catastrophique, simplement parce que les gens étaient très motivés à l’idée de retourner au restaurant, même si les conditions météorologiques n’étaient pas favorables », analyse-t-elle. « Nous avons vu un grand élan de solidarité. Mon mari a reçu énormément de d’appels et de messages de soutien. Cela nous permet de garder le moral pour la suite. »