Les patients les plus vulnérables recevront une troisième dose de vaccin à l’automne

Les patients les plus vulnérables recevront une troisième dose de vaccin à l’automne
Belga / L. Dieffembacq

Les différents ministres de la Santé du pays ont suivi l’avis de la taskforce vaccination et décidé de proposer un vaccin supplémentaire aux personnes dont l’immunité est réduite en raison d’une maladie ou d’un traitement. Ces personnes produisent moins d’anticorps après leur première ou deuxième vaccination de base. Les données scientifiques les plus récentes montrent que l’administration d’une dose supplémentaire de vaccin à ARN messager (actuellement Pfizer ou Moderna) peut entraîner une augmentation des anticorps et une réponse immunitaire plus forte.

Qui est concerné ?

Entre 300.000 et 400.000 patients sont concernés. Il s’agit des personnes qui présentent un déficit immunitaire congénital, sous dialyse rénale chronique, séropositives dont le nombre de cellules CD4 est inférieur à 200 par mm³ de sang (ce qui les expose à un risque accru d’infection), atteintes d’un cancer du sang ou d’autres tumeurs malignes (qui sont ou étaient sous traitement actif), transplantées ou atteintes de maladies inflammatoires et traitées avec des médicaments qui diminuent l’immunité.

Cette vaccination supplémentaire aura lieu à l’automne dans les centres de vaccination encore disponibles à ce moment-là. Les patients concernés seront automatiquement invités sur la base des données de leur mutuelle et de leur médecin traitant.