Les espaces publics bruxellois seront animés par 169 projets cet été

Les espaces publics bruxellois seront animés par 169 projets cet été
AFP / J. Thys

Sur les 116 projets soumis du côté francophone par des associations dans le cadre de l’appel « Bruxelles en vacances », 49 ont été sélectionnés. À travers l’appel « StaycationBXL » pour la Commission communautaire flamande, ce sont 120 projets qui ont été retenus sur les 234 présentés.

Ces initiatives favoriseront le jeu et la rencontre, la végétalisation des espaces publics et les mobilités douces. Les projets portent une offre autant sportive, culturelle que ludique. Les enfants pourront arpenter les rues de la ville à dos de cheval ou d’âne par exemple. La Gare maritime sera équipée d’une colonne interactive et le théâtre jeune public Bronks accueillera une jungle urbaine devant ses portes. Il sera possible de faire du kayak sur le canal tandis que des interventions artistiques sont prévues à la piscine Flow à Anderlecht. Le cinéma Galeries assurera quant à lui des projections de films. Il y aura également des sessions d’apprentissage de la bicyclette destinées aux enfants et des ateliers de réparation vélo.

« Les vacances à la ville »

« Beaucoup de Bruxellois n’ont pas les moyens ou la possibilité de partir, même en temps normal », remarque Elke Van den Brandt, ministre bruxelloise de la Mobilité. « La plupart n’ont pas de jardin, ni de terrasse. L’espace public est alors la prolongation de leur maison. On le voit, dans les parcs et sur les places. Les espaces publics débordent de gens et il est urgent de créer de l’espace supplémentaire où jouer, flâner en dessous des arbres, apprendre à rouler à vélo, manger une glace sur un banc ? C’est ça, les vacances à la ville ! »

Pascal Smet ajoute que « ce sont les riverains qui, le plus souvent, savent le mieux de quoi leur quartier a besoin. Ces 18 derniers mois ont été pour beaucoup de Bruxellois l’occasion de comprendre que l’espace public sert aussi bien à se détendre, qu’à se rencontrer, à jouer et à faire du sport. Nous remettons en outre les artistes et autres porteurs d’initiatives au travail, en leur proposant des rémunérations correctes ».

Des projets similaires avaient déjà été soutenus par la Région à l’été 2020. « La VUB a procédé fin 2020 à une évaluation de l’impact des projets ’Bruxelles en vacances’ menés l’année dernière sur la population locale », a précisé Sofie Walschap, porteuse du projet chez Bruxelles Mobilité. « Cette évaluation positive nous a encouragés à réitérer l’édition. »