Les entreprises veulent savoir si leurs employés ont été vaccinés ou non

Les entreprises veulent savoir si leurs employés ont été vaccinés ou non
Ph. Unsplash

Des milliers d’entreprises s’interrogent depuis des mois sur un «plan de retour» car après presque un an et demi de télétravail, de nombreux employés reviendront plus souvent au bureau après l’été. Mais elles s’inquiètent, en parallèle, des conditions sanitaires sachant que certains travailleurs reviendront de l’étranger, et parfois même des zones rouges.

Les entreprises ignorent, en outre, quels employés ont été vaccinés et lesquels ne l’ont pas été. Légalement, elles ne sont pas autorisées à le savoir, car il est interdit de demander des précisions médicales aux travailleurs les concernant. «C’est pourtant dans l’intérêt de l’entreprise et de tous les employés», relève Martine Taeymans du Voka. «En tant qu’employeurs, nous sommes responsables de la sécurité et du bien-être sur le lieu de travail et devons donc tout faire pour que chacun travaille dans un environnement sûr et sain.» Cela pourrait se faire dans le respect de la vie privée, par exemple «en confiant la collecte des données au médecin du travail», ajoute Mme Taeymans.

Le ministre du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS), également impliqué dans ce dossier avec le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit), se rend compte que l’interdiction d’accès à cette donnée médicale se heurte au devoir de préserver la santé de l’ensemble des travailleurs. «Le sujet sera certainement abordé lors du prochain Comité de concertation prévu en août», a répondu son cabinet dans les journaux de Mediahuis.