Les autorités ne se mettent pas d’accord sur des règles plus strictes au retour du Portugal

Les autorités ne se mettent pas d’accord sur des règles plus strictes au retour du Portugal
Ph. Belga

Confronté à une augmentation des cas, liée au variant delta, le Portugal a réintroduit des mesures de restriction, dont un couvre-feu, dans 45 communes de la région de Lisbonne. Face à cette situation, le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, a proposé que les voyageurs revenant du Portugal et qui ne sont pas entièrement vaccinés se soumettent à un test le 1er et le 7e jour après leur retour, sans quarantaine.

Des discussions entre cabinets menées jeudi, il est toutefois ressorti que les entités fédérées n’étaient pas sur la même ligne que le fédéral. Le Portugal étant membre de l’Union européenne, ces dernières préfèrent s’en remettre à l’approche européenne.

« J’ai un peu de mal à comprendre pourquoi on ne parvient pas à un accord », a regretté le ministre Vandenbroucke vendredi matin sur VTM. « Si on ne décide pas rapidement, ça n’aura plus de sens », y a-t-il ajouté.