Les assouplissements du 9 juin inquiètent Marc Van Ranst

Les assouplissements du 9 juin inquiètent Marc Van Ranst
Belga / T. Roge

Le 9 juin prochain, la Belgique pourra à nouveau assouplir ses mesures Covid. Si la plupart des Belges se réjouissent de pouvoir gagner davantage en liberté, certains experts sont inquiets. Dans les colonnes du quotidien De Morgen, Marc Van Ranst a exprimé son inquiétude quant à ces assouplissements du 9 juin : « Nous vous recommandons tout de même de rester prudents, de garder vos distances dans la mesure du possible, de porter des masques buccaux, etc. », a déclaré le virologue cité par Sudinfo.

Depuis sa cachette, Marc Van Ranst n’a pas caché son inquiétude. Dans un entretien accordé à De Zevende Dag, il s’est exprimé « au nom de tous les virologues » : « Tout le monde comprend que les gens ont besoin de contacts, mais les chiffres sont encore élevés, surtout par rapport à l’année dernière. Si vous aviez demandé à des experts de prendre la décision, ils auraient dit d’attendre encore un mois un demi, voire deux », ajoute-t-il.

Si la campagne de vaccination continue d’avancer, d’après Marc Van Ranst, c’est encore loin d’être terminé : « 50 % des adultes sont partiellement vaccinés et c’est bien. Mais c’est 40 % de l’ensemble de la population. Seulement 17 % sont complètement vaccinés. Donc ce n’est pas comme si nous en étions encore à bout ». D’après le virologue, ces assouplissements représentent « un pari, un risque, avec le variant indien qui circule ».