Le salaire des Belges a peu augmenté cette année

Le salaire des Belges a peu augmenté cette année
Ph. Unsplash

Près de 60 % des travailleurs belges n’ont pas bénéficié d’une hausse salariale cette année ou ont reçu une augmentation de moins de 1 %, d’après ce que relate de l’enquête HR.Square (réseau sur les relations de travail et la gestion des ressources humaines). L’année dernière, cela n’était le cas que pour un travailleur sur quatre. Cela s’explique par l’impact économique de la pandémie mais également par la moindre volonté des organisations à octroyer des augmentations salariales au-delà de l’index. La hausse salariale hors indexation s’élève ainsi à 0,8 % (niveau médian), alors qu’elle était encore de 1,5 % l’an dernier. Le salaire de base des travailleurs belges a augmenté de 2 % en moyenne cette année (indexation comprise), c’était +2,4 % à l’époque.

Des différences entre secteurs

HR.Square relève encore dans l’enquête d’Hudson que « la rémunération variable demeure un élément important du package salarial, mais sa croissance (+ 0,15 %) est, ici aussi, plus faible qu’il y a un an, nonobstant des différences entre les secteurs (le secteur des services, par exemple, qui comprend notamment les entreprises IT, a néanmoins octroyé un beau salaire variable grâce à la forte demande et aux possibilités d’économies. Dans le détail, une croissance moindre au niveau du salaire de base a été quasiment compensée par la rémunération variable. C’est dans le secteur de la production, où le salaire variable a subi le plus gros impact, que l’évolution salariale globale a été la plus faible) ».

Un focus est également mis sur le « plan cafétéria », un moyen d’offrir à ses employés un package salarial personnalisé, sans augmenter le coût salarial. Un travailleur belge sur trois recourt à ce système, ce qui représente une hausse de 7 % en un an. Cela lui permet d’échanger une partie du salaire (un 13e mois, par exemple) contre une voiture de société, un vélo ou un smartphone. À propos de deux-roues, la popularité du leasing de vélos est impressionnante cette année, notent Hudson et HR.Square : neuf organisations sur dix le proposent.

Indemnité de télétravail

Et puis, 2020 a aussi été l’année du travail à domicile, par la force des choses et de la pandémie. Ils sont près de 20 % des travailleurs à percevoir une indemnité couvrant les frais liés au télétravail (le montant mensuel médian est de 58 €). Ce sont majoritairement les employés qui en bénéficient. « Parmi les cadres et les managers, il existait souvent déjà un autre système de dédommagement pouvant inclure les frais de bureau », note Hudson.