Le pire arrive en province de Liège, placée en code rouge par l’IRM

Le pire arrive en province de Liège, placée en code rouge par l’IRM

«J’ai déclenché au nom de l’IRM une alerte rouge pour la province de Liège parce qu’on prévoit 100 mm en 24h sur au moins un quart de la province», a posté M. Dehenauw sur Twitter. Plusieurs entités (Trooz, Angleur, Chaudfontaine, Spa, Liège, ...) de la province ont déjà été durement touchées par les averses dans la nuit de mardi à mercredi.

Le numéro d’intervention 1722 reste activé pour solliciter l’aide des pompiers.

Le Centre régional de crise wallon donne plusieurs conseils en cas d’inondations. Il faut avant tout suivre les indications de l’administration communale, des services de secours et de police. Le centre préconise aussi de limiter les déplacements et d’éviter de s’engager sur les routes inondées. Il est également conseillé de couper les arrivées de gaz, d’électricité et d’eau. Des photos des espaces inondés sont également recommandées pour la constitution d’un dossier destiné aux assurances.

La circulation des trains est perturbée sur plusieurs grandes lignes de la région. Les liaisons ferroviaires Courtrai-Welkenraedt, Ostende-Eupen, Liège-Guillemin-Verviers-Central, Angleur-Rivage sont impactées, avec des bus de remplacement pour chacune d’entre elles.

Selon l’IRM, les averses devraient perdurer jusque jeudi soir, en particulier sur la moitié (sud-)est du pays. Les provinces de Namur et Luxembourg sont placées en vigilance orange. Du côté de Liège, l’alerte rouge restera d’application jusque mercredi minuit.

Phase de crise activée

En raison des fortes précipitations tombées depuis la nuit dernière et au vu des problèmes d’inondations qui ont frappé plusieurs communes de la province de Liège, la Gouverneure f.f., Catherine Delcourt, a, elle décidé d’activer une phase provinciale de gestion de crise, indique mercredi son porte-parole dans un communiqué.

Elle a réuni dès ce mardi matin les différentes disciplines de secours et d’intervention afin de faire le point sur les dégâts constatés, les besoins actuels et futurs, l’évolution de la situation météorologique et les lieux les plus impactés par les pluies. «Actuellement, ce sont les communes de Jalhay, Spa et Theux qui connaissent les plus grandes difficultés. Les centres de Spa et de Theux sont sous-eau», détaille le porte-parole qui insiste sur le fait qu’il est vivement déconseillé de s’y rendre ou d’emprunter les nationales 62 et 629. «Il est par ailleurs vivement recommandé aux habitants concernés de ne pas sortir de chez eux par eux-mêmes, mais seulement sur demande et en suivant les recommandations des pompiers», insiste la Province.

D’autres communes sont également impactées, comme Esneux, Ferrières, Raeren ou encore Trooz. En outre, les nationales suivantes sont fermées à la circulation: la N30 entre Aywaille et Harzé et N633 entre Aywaille et Trois-Ponts, la N673 entre Fond de Foret et Noirimont, la N61 entre l’avenue des Thermes et Fond de Cris, la N621 entre la rue de Romsée et la limite avec la commune de Trooz.

De manière plus générale, les autorités conseillent de suivre attentivement les recommandations habituelles en cas d’inondations. Il faut contacter le 1722 pour signaler l’inondation ou le 112 si une vie humaine est en danger.

Il est par ailleurs demandé aux citoyens de limiter leurs déplacements et d’éviter les zones dangereuses. La Province donne aussi des conseils pratiques comme entre autres de fermer les robinets de gaz, eau et électricité, de placer les meubles à hauteur sûre, de veiller a ce que les objets placés au jardin ne puissent pas être emportés ou encore de prendre des photos des espaces inondés.