Le corps sans vie de Jürgen Conings a été retrouvé, la piste du suicide évoquée

Le corps sans vie de Jürgen Conings a été retrouvé, la piste du suicide évoquée
Belga

Un chasseur a retrouvé le corps sans vie au pied d’un arbre. Un fusil anti-émeute se trouvait à côté de la dépouille, de même qu’une arme de poing 5.7, une hache et un canif. Le corps était déjà dans un état de décomposition avancé.

La découverte du corps met fin à une chasse à l’homme de plusieurs semaines dans le parc national de Haute Campine. En fin de compte, Jürgen Conings a été retrouvé à quelques kilomètres de l’emplacement de son Audi Q5 et de l’endroit où un sac à dos militaire contenant des provisions, des munitions et des médicaments a été retrouvé plus tard

Suicide par arme à feu

« La cause de la mort est probablement, selon les premières constatations, imputable à un suicide par arme à feu, mais cette cause devra être établie avec certitude lors d’une expertise médico-légale à venir », précise le parquet fédéral.

Aucune autre information ne sera communiquée pour l’instant. « Un nouveau point sur la situation pourra être fait en fin de journée en collaboration avec le centre de crise », ponctue le parquet.

« Enfin des certitudes »

« C’est bien qu’il y ait maintenant des certitudes dans toute cette histoire et que tous les efforts déployés pour le retrouver puissent être stoppés », a réagi le bourgmestre de Maasmechelen, Raf Terwingen (CD&V). Le corps de Jürgen Conings a été retrouvé près du bois de Dilsen à Dilsen-Stokkem. Il ne s’agit donc pas de la zone où ont été effectuées les premières recherches.

« Nous devrons analyser comment et où exactement le corps a été retrouvé. Les militaires connaissent bien évidemment un certain nombre de techniques pour se cacher », ajoute Terwingen. « Il a été retrouvé en raison de l’odeur qui se dégageait et les températures chaudes des derniers jours y sont certainement pour quelque chose. »

Malgré la situation, la panique n’avait pas atteint les riverains pour autant ces dernières semaines, souligne encore le bourgmestre. « Il était clair que Conings ne visait pas la population générale mais avait d’autres cibles. »

Âgé de 46 ans, Jürgen Conings avait été vu la dernière fois à son domicile le 17 mai. Le lendemain, il est apparu qu’il avait laissé une lettre d’adieu préoccupante, dans laquelle il proférait des menaces, et qu’il avait emporté des armes lourdes. Une chasse à l’homme a alors été lancée. Un juge d’instruction a été saisi pour tentative d’assassinat dans un contexte terroriste et infractions à la législation sur les armes dans un contexte terroriste.