Le coronapass bientôt réclamé dans les hôpitaux en Flandre? «Nous craignons que les épidémies ne s’aggravent»

Le coronapass bientôt réclamé dans les hôpitaux en Flandre? «Nous craignons que les épidémies ne s’aggravent»
AFP

L’usage du Covid Safe Ticket, ou coronapass ou encore pass sanitaire, appelez-le comme vous voulez, n’était pour l’instant limité qu’aux événements et pour voyager. Sauf que, depuis la semaine dernière, le gouvernement fédéral et les régions ont décidé de pouvoir étendre l’utilisation de ce passeport vaccinal. Bruxelles, par exemple, prévoit de le rendre obligatoire dans les cafés, restaurants, etc. dès le 1er octobre prochain.

Comme le rapportent De Morgen et Het Laatste Nieuws ce lundi matin, c’est au tour de la Flandre de se pencher sur l’utilisation du coronapass. « Nous demandons au gouvernement de rendre la coronapas obligatoire pour les visiteurs des patients dans les hôpitaux et les résidents des centres de soins résidentiels », déclare Margot Cloet, directrice générale de Zorgnet-Icuro, la plus grande organisation de soins en Flandre.

Une demande basée sur des craintes pour les semaines à venir. « Nous renforçons ainsi la sécurité, car nous craignons que les épidémies ne s’aggravent dans les mois à venir », ajoute-t-elle.

Protéger les plus âgés

Cet été, sept résidents vaccinés d’un centre de soins résidentiels à Zaventem sont morts. On dénombre, pour le moment, au moins quatre autres foyers en Flandre. C’est pourquoi le Réseau flamand des soins indépendants (Vlozo) veut pouvoir exiger des visiteurs qu’ils présentent un certificat corona. « L’efficacité des vaccins diminue à mesure que les gens vieillissent », explique Johan Staes. « Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour les protéger. »

Si Zorgnet-Icuro prône une obligation générale, Vlozo ne veut faire respecter cette obligation que dans les centres où cela est nécessaire selon la direction. La position de l’Association des villes et communes flamandes (VVSG), qui gère les centres de soins résidentiels publics, est également pour l’extension du coronapass, bien que plus prudente. « De nombreux éléments plaident en faveur d’un système basé sur les coronapas », assure-t-on. « Même si nous devrons nous organiser en conséquence. »

Reste désormais à voir si la demande des organisations va peser. Le ministre flamand Wouter Beke (CD&V) a demandé l’avis de la Taskforce, dans laquelle les organisations sont représentées.