Le CHR de la Citadelle à Liège repasse en phase 1A: «Nous avons encore dû déplorer le décès d’une personne de moins de 40 ans cette semaine»

Le CHR de la Citadelle à Liège repasse en phase 1A: «Nous avons encore dû déplorer le décès d’une personne de moins de 40 ans cette semaine»

Le CHR de la Citadelle à Liège est passé ce jeudi 2 septembre en phase 1A. Une décision prise en raison du nombre important de lit en soins intensifs occupés par des personnes atteintes par le Covid. « Concrètement, cela signifie que nous réservons désormais 25 % des lits en soins intensifs aux patients atteints du Covid, soit une dizaine dans notre cas, et quatre fois plus dans les salles banalisées », détaille le Dr Guillaume D’hoen, médecin chef adjoint.

Jeudi, le CHR de la Citadelle accueillait 29 patients Covid, dont 7 aux soins intensifs. Des chiffres en constante évolution depuis début août.

Le profil des personnes hospitalisées inquiète le CHR

Notons que les profils des patients atteints inquiètent également la direction de l’établissement. « Ils sont de plus en plus jeunes, c’est-à-dire autour de la quarantaine, généralement non vaccinés. La comorbidité reste également un élément important. On accueille moins de seniors qu’en début de crise, heureusement, même si nous en avons toujours quelques-uns, mais la maladie prend des formes beaucoup moins graves qu’au début », explique le Dr Jean Louis Pepin, directeur médical.

Décès d’un patient de moins de 40 ans

« Il faut donc le répéter : la vaccination ne nous immunise pas totalement contre le Covid, mais elle empêche clairement de développer des formes sévères. Nous avons encore dû déplorer le décès d’une personne de moins de 40 ans cette semaine : c’est une réalité très dure à encaisser pour la famille d’abord, mais aussi les équipes. C’est pour ces raisons que la non-vaccination est pour moi incompréhensible ».

L’établissement hospitalier liégeois précise qu’au-delà de la vaccination, le testing reste également un outil stratégique dans la lutte contre la propagation du virus. Ainsi « le centre de testing ouvert sur le parking P+R de Vottem tourne toujours à plein régime, avec près de 150.000 prélèvements réalisés en un peu plus d’un an. Il est accessible du lundi au vendredi, de 7h30 à 16h, et le samedi de 8h à 14h. La prise de rendez-vous est vivement recommandée (toutes les infos sur www.labocita.be) », précise l’hôpital.

« Quand on est sur la corde raide, on peut tomber du bon comme du mauvais côté… »

« Nous voulons tous retrouver une vie normale, et nous savons les efforts réalisés par la population depuis le début de la pandémie. Quand on est sur la corde raide, on peut tomber du bon comme du mauvais côté… Après tant d’efforts, il serait dommageable de voir le nombre ce cas à nouveau flamber alors qu’un horizon plus clément est à portée de main », conclut Sylvianne Portugaels, Directeur général du CHR de la Citadelle.