Laureen, refusée de la nouvelle attraction de Walibi à cause de son poids: « Je me suis sentie humiliée »

Laureen, refusée de la nouvelle attraction de Walibi à cause de son poids: « Je me suis sentie humiliée »
Belga / N. Maeterlinck

Une semaine après la mésaventure d’Olivier, refusé de plusieurs attractions à cause de son poids à Walibi, c’est un nouveau témoignage qui a été publié ce lundi dans les journaux du groupe Sudpresse. Laureen, 22 ans, assure également avoir été refusée du Kondaa, la nouvelle attraction du parc wavrien, à cause de sa corpulence.

« Lorsque nous nous sommes installés dans l’attraction, je n’ai pas pu fermer le harnais et le personnel m’a demandé de descendre pour des raisons de sécurité liées aux capteurs. Sur les 13 personnes de notre groupe, j’étais la seule concernée par ce problème. Cette réaction du personnel était une façon de me faire comprendre que j’étais trop grosse », déplore la jeune femme qui mesure 1m66 pour 120 kilos.

Walibi réagit

Comme Olivier quelques jours plus tôt, Laureen s’est sentie « humiliée et mise à part » par le personnel de Walibi. « Je leur ai dit de changer de constructeur car ce n’est pas normal. C’est la première fois que cela m’arrive à Walibi et cela ne s’est jamais passé dans un autre parc », poursuit-elle.

Du côté du parc wavrien, on indique que le protocole a été respecté et que Laureen a été écartée pour sa propre sécurité. « Concernant le poids, cela varie en fonction de la morphologie de la personne mais l’essentiel est que celle-ci soit correctement attachée avec le harnais et que la sécurité soit présente. Si la sécurité n’est pas garantie, il est impossible pour cette dernière de pouvoir rester dans la nacelle », explique Alexis Nuyt, directeur marketing de Walibi. S’il comprend que « la situation soit malaisante pour toute personne concernée par ce genre d’événement », il rappelle également que « le personnel est formé pour être avenant avec les visiteurs ».