La poussière du Sahara qui a recouvert la Belgique était légèrement radioactive

La poussière du Sahara qui a recouvert la Belgique était légèrement radioactive
DPA

Vous avez certainement pu le constater en regardant le ciel, et sa couleur dorée, ou en voyant l’état de votre voiture, recouverte d’une fine couche de poussière, cette semaine a été marquée par un phénomène météorologique étonnant. En effet, après l’Espagne et la France, la Belgique a été touchée par une pluie de sable venu du Sahara.

Des concentrations importantes de sable du Sahara ont été transportées par le vent et cet épisode de poussières désertiques a frappé la Belgique mercredi et jeudi. Si votre voiture était stationnée à l’extérieur, vous avez sans doute dû le remarquer !

Des particules de césium 137

Encore plus étonnant, cette pluie de sable venue d’Afrique est légèrement radioactive. En effet, dans les années 1960, plusieurs essais nucléaires ont été menés dans le Sahara et le sable contient encore du césium 137, un élément radioactif.

« Le problème est que les sables du Sahara ont de la mémoire, que les particules de césium 137 (Cs 137) ont une durée de demi-vie de 30 ans et que l’on se retrouve donc à chaque épisode de ce type avec des niveaux de césium légèrement supérieurs à la normale, lorsque ces particules retombent en France », a expliqué au Parisien Jacky Bonnemains, le président de l’association écologiste Robin des Bois.

Lire aussi 1503692728064155648

Pas d’inquiétude

Cependant, les concentrations sont très faibles et il n’y a pas de raisons de paniquer. Tout au plus, Jean-Christophe Gariel, directeur général adjoint en charge du pôle santé-environnement à l’Institut français de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) conseille de laver les fruits et les légumes du jardin s’ils sont recouverts d’une couche de poussière.